Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 773,45
    -13,61 (-0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 492,41
    +24,30 (+1,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Relance de l’industrie : ces territoires dans lesquels l’État va investir

zorandim75/Adobe Stock

L’objectif est clair : retrouver la souveraineté française grâce à sa réindustrialisation et à la relocalisation de ses entreprises sur le territoire. Dans le cadre de son plan de relance de l’industrie, Emmanuel Macron avait annoncé au mois de mai une enveloppe de 100 millions d'euros pour élargir le programme des «Territoires d'industrie». Lancé en 2018, ce plan doit revitaliser des territoires en déshérence. C’est dans ce cadre que le gouvernement doit annoncer ce jeudi les nouveaux Territoires d’industrie. Et ils sont 183 précisément, révèlent Les Échos en avant-première. Six ans après la première phase, ils sont donc 34 de plus en s’appuyant sur France 2030.

Cette nouvelle carte reconduit 107 territoires, qui avaient déjà candidaté en 2018, alors que 47 sont reconfigurés avec des extensions à d’autres intercommunalités ou des fusions par exemple, et 29 sont nouveaux, selon nos confrères. Parmi eux, des métropoles labellisées «industrielles» comme Saint-Etienne, Grenoble, Lille, Clermont-Ferrand ou encore Nantes. Il y a donc davantage d’intercommunalités (630) parties prenantes cette fois-ci que lors de la première phase. «L'idée est d'encourager la coopération locale. On a donc poussé à la fusion de candidatures », explique, auprès des Échos, le directeur du programme Territoires d'Industrie, Jean-Baptiste Gueusquin.

De façon globale, tout le territoire est couvert, avec une prédominance sur le Grand Est (100 intercommunalités dans 20 Territoires d’industrie). L’Auvergne-Rhône-Alpes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Soulèvements de la Terre : le Conseil d'Etat annule finalement la dissolution du collectif écologiste
Seniors : comment séjourner en maison de retraite sans se ruiner
Pourquoi les PV pleuvent dans le bois de Vincennes depuis le début de l'année
Hauts-de-France : la première trottinette électrique made in France est fabriquée à Roubaix
«Venom 3», «Gladiator 2»… Avec la fin de la grève à Hollywood, les tournages vont pouvoir reprendre