La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 740,36
    +54,19 (+0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 190,83
    +35,10 (+0,84 %)
     
  • Dow Jones

    35 549,48
    -53,60 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,1636
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 788,50
    +6,60 (+0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    52 456,87
    -2 139,16 (-3,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,13
    -49,91 (-3,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,80
    +0,30 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 554,09
    +81,53 (+0,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 214,78
    +24,48 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 032,71
    -182,99 (-1,20 %)
     
  • S&P 500

    4 526,08
    -23,70 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3770
    -0,0026 (-0,19 %)
     

Regrouper vos services d’aide et de soins à domicile, une avancée… qui risque de coincer

·1 min de lecture

Les aidants des personnes âgées vivant à domicile le savent bien, il faut pouvoir jongler entre les interlocuteurs. Entre l'aide à domicile et l'infirmier, il est parfois nécessaire de faire appel à plusieurs structures différentes pour s’occuper d’une seule et même personne. Ce principe est lié à l'organisation même des structures d’aide et de soins à domicile. Vous avez d’un côté les services d’aide et d’accompagnement à domicile (Saad) et de l’autre les services de soins infirmiers à domicile (Ssiad). Les premiers permettent par exemple d’assurer les actes de la vie quotidienne comme le lever, la toilette ou la préparation des repas, alors que le deuxième est plus orienté vers la prise de médicament, le changement de pansements ou encore la réalisation de certaines injections.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), présenté ce jeudi 7 octobre en conseil des ministres, prévoit d’encourager le regroupement des structures pour qu’elles proposent à la fois de l’aide à domicile et du soin. “C’est un premier jalon d’une future réforme qui va prendre du temps à se mettre en place. Nous allons voir, année après année, les structures se transformer pour qu’elles proposent à la fois de l’aide et du soin”, s’est félicitée Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, le syndicat des Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et des services d’aide à domicile privés, à l’occasion d’une conférence de presse organisée ce mercredi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Minimum vieillesse : un dossier sur quatre comporte au moins une erreur
“Nous mettons l’accent sur le maintien à domicile pour, à terme, limiter le besoin de places en Ehpad”, affirme la ministre Brigitte Bourguignon
Retraite : pourquoi il n’est pas toujours avantageux d’accepter un poste dans la fonction publique en fin de carrière
Retraite complémentaire Agirc-Arrco : la revalorisation du 1er novembre devrait bien être de 0,9%
Allocation personnalisée d’autonomie : l’isolement de la personne âgée pourrait-il être pris en compte pour son attribution ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles