La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 638,68
    -308,42 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    11 047,23
    -192,70 (-1,71 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0490
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 189,39
    -223,33 (-1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,97
    -1,84 (-0,46 %)
     
  • S&P 500

    3 945,79
    -53,05 (-1,33 %)
     

RegenBox se charge de la régénération des piles

Designer de formation et passionné par les questions énergétiques, Cédric Carles a fondé l’Atelier 21 en 2011 pour monter des projets autour de ce sujet majeur d’intérêt public et d’en sensibiliser tous les publics, des plus populaires aux plus institutionnels. L’un deux a pour ambition de s’attaquer à la problématique des piles alcalines dont la plupart sont jetées alors qu’elles pourraient être régénérées.

Cédric Carles, fondateur de l'Atelier 21. © Jean Dard
Cédric Carles, fondateur de l'Atelier 21. © Jean Dard

Quelle est votre solution ?

Cédric Carles : La RegenBox est le premier régénérateur de piles alcalines qui sont bien souvent jetées alors qu’elles sont encore exploitables. Cela permet donc de diminuer la quantité considérable de déchets produits chaque année. Partant de cette idée, la gamme s’est enrichie avec la RegenStation, capable de régénérer 20 piles simultanément, puis avec la RegenCase, une mallette pédagogique, et un mini centre de tri et de régénération pour sensibiliser le grand public ainsi que les entreprises aux enjeux des piles, ensuite le RegenBot, le robot trieur de piles automatique et enfin, tout dernièrement, la RegenBorne mise à disposition des points de collecte pour à la fois mieux trier et pouvoir régénérer les piles sur place.

Cette idée paraît évidente et toute simple, pourquoi cela n’a-t-il pas été fait avant ?

Cédric Carles : L’histoire remonte en effet à la découverte d’un brevet déposé par un certain Karl Kordesh dans les années 80 pour son invention sur la « régénérabilité » de la pile alcaline. Aussi judicieux soit-il, le produit n’a pas eu l’écho escompté et est peu à peu tombé dans les oubliettes. Dans le cadre du programme Paléo-énergétique, nous l’avons redécouvert et l’avons rendu plus performant avec un design très minimaliste. La toute première version de la RegenBox a donc vu le jour en 2015 au cours d’un hackathon organisé lors de la COP21 : 200 bêta-testeurs l’ont utilisée avec plus de 50 marques de piles et ont transmis les résultats sur le nombre de réutilisations...

> Lire la suite sur Futura