La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 787,72
    -44,82 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    12 451,02
    -193,44 (-1,53 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0222
    +0,0027 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    22 621,32
    -970,07 (-4,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,25
    -21,10 (-3,79 %)
     
  • S&P 500

    4 116,83
    -23,23 (-0,56 %)
     

Le redressement se confirme pour Vinci

Les nouvelles sont au beau fixe pour la major du BTP.  Son chiffre d’affaires du premier semestre s’est hissé à 28,5 milliards d’euros, en hausse de 26% sur un an, grâce à l’intégration de Cobra IS (les activités énergie de l’espagnol ACS), acquis fin 2021. Surtout, le résultat opérationnel sur activité a grimpé de 81%, à près de 2,9 milliards. Quant au bénéfice net part du groupe, il a été multiplié par 2,8 à 1,9 milliard d’euros. Le PDG Xavier Huillard note que «la quasi-totalité des pôles de métiers ont dépassé leurs niveaux de chiffre d’affaires et de résultats pré-crise sanitaire».  Dans les métiers du BTP, Vinci Energies a amélioré sa marge opérationnelle sur activité de 0,5 point de pourcentage pour la faire passer à 6,5%. La hausse de la marge de Vinci Construction a été plus modeste : +0,1 point, à 1,9%. Du côté des concessions, les autoroutes gérés par Vinci ont enregistré  un trafic supérieur à ceux de 2019 et 2021 sur la même période, tant pour les véhicules légers que pour les poids lourds. En un an, le résultat opérationnel sur activité de Vinci Autoroutes a bondi de 25,5% à près de 1,5 milliard d’euros. Les autoroutes représentent un peu plus de 51% du résultat opérationnel sur activité du groupe. Redressement du pôle aéroportuaire Surtout, le redressement du pôle aéroportuaire paraît en excellente voie grâce à l’accélération de la reprise du trafic aérien. Vinci note que le trafic est désormais très proche de son niveau de 2019 dans de nombreuses plateformes du réseau. Vinci Airports a affiché un résultat opérationnel de 380 millions d’euros au premier semestre, après une perte de 251 millions sur la même période de 2021. Fort de son bon premier semestre, le groupe confirme sa perspective d’un résultat net 2022 supérieur à son niveau de 2019. Vinci envisage dorénavant pour son pôle Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles