Recylex : "surprise et choquée"

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
IDR.MC13,890,07

Recylex SA a été "surprise et choquée" par de récents courriers et déclarations publiques la mettant en demeure de verser 6 Millions d'Euros sans fondement légal et annonçant la saisie des biens de son siège administratif au bénéfice des salariés de la société Indra (Madrid: IDR.MC - actualité) .

Le Groupe Recylex indique qu'il "n'a aucun lien quel qu'il soit avec la société Indra". Par conséquent, cette démarche est "totalement infondée".

A la demande de Recylex SA, le Tribunal administratif de Lille a ordonné ce jour la suspension de la mise en demeure de verser 6 ME, considérant que ces décisions portaient une "atteinte grave et manifestement illégale aux droits de Recylex SA".

Par ailleurs, le Tribunal administratif de Lille a enjoint aux maires des communes d'Auby, de Rouvroy et d'Evin-Malmaison, à l'origine de ces courriers et déclarations, de s'abstenir de pénétrer dans les locaux de la société en vue de procéder à la saisie de ses biens.

"Recylex SA, dont la direction générale a été entièrement renouvelée depuis 2005, fait face à ses obligations, tant celles liées à la réhabilitation de ses anciennes mines et friches industrielles que celles intégrées dans son plan de continuation adopté par le Tribunal de Commerce de Paris en 2005. La priorité de Recylex SA demeure la sauvegarde des 650 emplois du Groupe en Europe et la bonne exécution de ce plan de continuation qui permet le maintien de son activité" assure le groupe.