La bourse ferme dans 7 h 58 min
  • CAC 40

    6 317,43
    +18,79 (+0,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0686
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 846,50
    +0,20 (+0,01 %)
     
  • BTC-EUR

    27 750,80
    -305,86 (-1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,32
    -16,69 (-2,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,86
    +0,53 (+0,48 %)
     
  • DAX

    14 057,28
    +49,35 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 523,01
    +0,26 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 047,41
    -123,86 (-0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2586
    +0,0008 (+0,06 %)
     

Recycler les composites en fibres de carbone, le défi qui attise l’appétit des start-up

Avions, éoliennes, voitures de courses et bientôt raquettes ou chauffe-eaux. Les composites en fibres de carbone, aussi solides que l'acier mais beaucoup plus légers séduisent de plus en plus d'industriels. Mais leur production, fortement émettrice de CO2 coûte cher, et leur recyclage reste balbutiant. Un créneau à prendre pour des start-up comme Fairmat, qui a annoncé la semaine dernière une série de contrats avec de grands industriels européens, pour faire émerger une véritable filière.

Aviation, éoliennes, automobile, nautisme, vélos, équipements sportifs… Tous ces secteurs ont en commun de s’intéresser de très près aux composites en fibre de carbone. Aussi solides que l’acier, mais beaucoup plus légers, ils ont toutes les qualités… sauf celui d’être recyclables. Du moins pour l’instant. Car le défi attise l’appétit de nombreuses qui se sont lancées dans l’aventure: trouver une solution pour recycler les composites en fibre de carbone, si possible en conservant toutes ses qualités, et en limitant le coût écologique de l’opération.

En 2019, , avec environ 100.000 tonnes produites, pour un marché estimé à 24 milliards de dollars. Cette filière émergeante est toutefois en pleine explosion, avec une croissance annuelle estimée à 11-12% par an. Trois secteurs trustent la moitié du marché: l’éolien, l’aéronautique, et l’automobile, mais les composites en fibres de carbone pourraient envahir tous les secteurs: l’équipement sportif, la mobilité, les télécoms, ou même la plomberie. "Demain, les chauffe-eaux pourraient être en composite de fibres de carbone, ils seraient alors plus légers et plus solides donc avec une plus grande durée de vie que le métal", estime Abdelaziz Bentaj, fondateur de Xcrusher qui développe une technologie de

Car si le matériau intéresse de plus en plus d’industriels pour ses propriétés de solidité et de légèreté -ce qui permet, par exemple, de substantielles économies de carburant-, il reste très cher (entre 33 et 55 euros le kg selon Xcrusher), et surtout très peu recyclable. Mais des solutions émergent, permettant de recycler, écologiquement, ce matériau de plus en plus prisé.

Recyclage mécanique

C’est ce que propose Fairmat, jeune pousse deeptech née en octobre 2020 spécialisée dans le recyclage mécanique des composites en fibre de carbone qui a levé 8,6 millions d'euros en septembre 2021. Ses robots apprennent à découper le composite, grâce à une intelligence artificielle, qui permet d’obtenir des briques de carbone, exp[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles