Marchés français ouverture 6 h 33 min
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 396,14
    +13,58 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,10 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    21 781,33
    +147,01 (+0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    537,67
    +20,66 (+4,00 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     

Record de livraisons et prix moyen frôlant le demi-million d'euros: la belle année de Rolls-Royce

Image © Rolls-Royce

Le ralentissement de la demande en Chine n’aura pas empêché Rolls-Royce de franchir pour la première fois de son histoire le cap des 6.000 voitures livrées en un an. Bientôt trop communes pour justifier leur tarif élitiste, les Rolls?

Chez Rolls-Royce, les bilans se suivent et se ressemblent. “Année record”, “plus-haut historique dans les livraisons”, “carnet de livraison pleins” sont autant de formules qui semblent extraites du bilan tiré de l’année 2021, exercice faste pour le spécialiste mondial du luxe qui n’avait jamais livré autant de voitures au cours de son existence longue de 118 ans. Le score était tellement important que d’aucuns avaient parié que l’exercice suivant s’achèverait fatalement sur un repli.

Pari perdu! L’année 2022 a certes mal démarré, avec les tristes évènements que l'on connaît en Ukraine, et l’accélération de l’inflation. Mais la demande s’est maintenue au point d'augmenter de 8% les ventes annuelles de Rolls-Royce. “Nous avons livré 6.021 voitures très précisément”, claironne le grand patron de Rolls-Royce Torsten Müller-Ötvös. C’est la première fois que le constructeur anglais placé sous pavillon allemand (Rolls-Royce fait partie du Groupe BMW) dépasse la barre des six mille livraisons annuelles.

Rolls-Royce n’a jamais livré autant de voitures ni employé autant de collaborateurs

Pour expliquer le record de 2021, Torsten Müller-Ötvös n’avait pas hésité à avancer des causes d’ordre psychologique: “En voyant l’ampleur de la pandémie, certains parmi nos clients ont pris conscience de la fragilité de la vie et ont décidé qu’ils n’avaient aucune raison d’attendre pour se faire plaisir.” Pour 2022, cette explication ne tient plus: à en croire le patron de Rolls-Royce, “le comportement de l’acheteur est revenu à sa quasi-normalité”. De quoi l’inciter “à un peu plus de prudence” dans ses prévisions pour 2023.

Lire aussiRolls-Royce Cullinan Black Badge : le SUV le plus cher au monde à l’essai

Torsten Müller-Ötvös ne livrera pas ses objectifs de ventes, mais il concède à mots cachés que la situation de Rolls-Royce dépend plus que jamais du contexte international. Un emballement de l’inflation sous l’effet d’une escalade du conflit entre l’Ukraine et la Russie pourrait suffir[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Hausse de salaire record chez Rolls-Royce, qui profite de la bonne santé du luxeRoyaume-Uni: Accord salarial record chez Rolls-RoyceRolls-Royce essaie un moteur d'avion à l'hydrogène pour un futur encore lointainRolls-Royce Cullinan Black Badge: le SUV le plus cher au monde à l’essaiRolls-Royce se convertit à l’électrique avec le coupé Spectre annoncé pour 2023