La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 209,93
    -331,63 (-1,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

La reconnaissance faciale: simplifier la vie des citoyens et les surveiller

AFP/Archives - Dimitar DILKOFF

A travers le monde, la reconnaissance faciale s'est plus ou moins installée dans la vie quotidienne. De la Chine à l'Europe, elle sert autant à simplifier la vie des citoyens, qu'à les surveiller de très près.

Souriez, vous payez. MasterCard a annoncé la semaine dernière être entré en phase de test pour son nouveau produit "Smile and Pay", qui permet de payer grâce à la reconnaissance faciale. A travers le monde, la reconnaissance faciale gagne du terrain. Technologie fascinante mais intrusive, son utilisation progresse plus rapidement que la législation qui l'accompagne. Que ce soit pour déverrouiller son téléphone ou émettre un virement rapidement, notre visage est de plus en plus observé, décortiqué, stocké. " comme déverrouiller son téléphone ou ce système de paiement participent à l'admissibilité de cette technologie, pour glisser doucement vers une utilisation politique", précise Asma Mhalla, maîtresse de conférences à SciencesPo, spécialiste des enjeux politiques de l'économie numérique.

La reconnaissance faciale est une technique qui utilise des données biométriques pour établir un gabarit du visage de l'utilisateur. Ensuite, une intelligence artificielle utilise ces données pour identifier ou authentifier cette personne, c'est-à-dire retrouver une personne ou s'assurer qu'elle est bien celle qu'elle prétend être. Dans le monde, certains pays l'ont déjà installée dans la vie publique, pour diminuer les temps d'attente dans le métro en fluidifiant les achats de titres de transport mais aussi pour surveiller les populations.

  • Chine: à visage découvert

"La Chine est le pays où la reconnaissance faciale est volumétriquement la plus utilisée", analyse l'experte. Le système de vidéosurveillance de l'Etat chinois l'utilise pour reconnaître les citoyens dans la rue et les pister. Ceux dont le comportement serait jugé "incivil" pourraient voir leur "crédit social" baisser et se voir interdire certaines activités "La reconnaissance faciale permet l'industrialisation de ce que faisaient déjà les états totalitaires en fichant les population", explique la maitresse de conférences.

Mais ce n'est pas tout, la reconnaissance est également utilisée dans la vie de tous les jou[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles