Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 509,30
    -343,56 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    16 949,97
    -69,91 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0805
    -0,0056 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 331,86
    -903,30 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,21
    -30,49 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    5 275,48
    -30,56 (-0,58 %)
     

Reconnaissance faciale : Clearview refuse de payer son amende, la Cnil augmente la facture

PIXABAY

Une amende pour ne pas avoir payé son amende. La Cnil réclame au site américain de reconnaissance faciale Clearview AI une astreinte de 5,2 millions d'euros pour ne pas avoir réglé l'amende de 20 millions d'euros infligée en octobre, ni modifié ses pratiques de collecte de photos, a annoncé mercredi 10 mai le gendarme français des données personnelles. Cette décision, adoptée le 13 avril, intervient six mois après celle du 17 octobre 2022, qui prononçait une amende de 20 millions d'euros contre ce service qui "aspire des photographies provenant de très nombreux sites web, y compris des réseaux sociaux", rappelle la Cnil.

Clearview commercialise l'accès à sa base de données par un moteur de recherche qui permet de retrouver une personne par sa photo et offre ce service à des forces de l'ordre aux États-Unis et dans plusieurs autres pays. Outre l'amende, l'instance avait enjoint à la société de ne pas procéder, sans base légale, à la collecte et au traitement de données des personnes se trouvant en France, et de supprimer les données de ces personnes après avoir répondu aux demandes d'accès qui lui ont été adressées, sous peine d'une astreinte de 100.000 euros par jour après un délai de deux mois. "La société n'a adressé aucun justificatif de mise en conformité dans ce délai", explique la

Déjà en octobre, l'entreprise new-yorkaise avait fait savoir qu'elle n'était pas prête à obéir à ces injonctions. "Il n'y a aucun moyen de déterminer si une personne est de nationalité française, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Française des Jeux, Bel et la Banque postale soutiennent la biodiversité des forêts françaises
Pourquoi l’or garde un fort potentiel de hausse
Alstom a-t-il déjà fini son rebond ? Le conseil Bourse
Après Los Angeles et Paris, M. Pokora va ouvrir son troisième bar à pâtes dans le Nord
CAC 40 : la Bourse attend au tournant les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis