La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 171,77
    -230,24 (-0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 725,40
    -50,00 (-2,82 %)
     
  • BTC-EUR

    39 454,20
    -2 065,74 (-4,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    956,02
    +22,89 (+2,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,95
    -1,58 (-2,49 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 302,48
    +183,05 (+1,40 %)
     
  • S&P 500

    3 844,30
    +14,96 (+0,39 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3954
    -0,0058 (-0,42 %)
     

Pas de reconfinement immédiat, un choix qui ne fait pas l'unanimité

·2 min de lecture

"Les heures que nous vivons sont cruciales", estime Emmanuel Macron. Le gouvernement de Jean Castex joue une dernière carte pour éviter un troisième confinement en renforçant plusieurs mesures de restriction, un choix surprise qui ne fait pas l'unanimité.

Compte tenu des chiffres de l'épidémie qui se détériorent jour après jour,. Mais "nous en connaissons l'impact très lourd sur tous les plans" et "nous pouvons encore nous donner une chance d'éviter le confinement", a assuré Jean Castex, voulant "tout mettre en oeuvre pour éviter" ce troisième confinement qui semblait inéluctable ces derniers jours.

"Les heures que nous vivons sont cruciales. Faisons tout pour freiner l'épidémie ensemble", a tweeté Emmanuel Macron ce samedi 30 janvier, au lendemain des déclarations de son Premier ministre.

Quelque 23.000 nouvelles contaminations sur 24 heures ont été enregistrées vendredi. Et le rythme des décès ne décroît pas, avec 356 morts à l'hôpital vendredi, portant à 75.620 le bilan total depuis le début de l'épidémie.

Face à cette situation, le gouvernement a notamment décidé de fermer les frontières aux pays extérieurs à l'UE à partir de dimanche 00H00, "sauf motif impérieux", de fermer dès ce dimanche les centres commerciaux non-alimentaires de plus de 20.000 m2 et de renforcer les jauges de fréquentation dans toutes les grandes surfaces.

Les annonces gouvernementales ont été jugées trop faibles par certains élus de l'opposition. "

"Reculer pour moins bien sauter"

"Je trouve particulièrement dangereux de jouer sur la corde psychologique des Français en faisant monter la menace du confinement ces derniers jours pour finalement envoyer à la volée un Premier ministre embarrassé faire des annonces mineures", a tweeté ce dernier.

Le choix de ne pas reconfiner, en tout cas pas de suite, interroge également la communauté médicale, alors que de nombreux experts sanitaires plaidaient pour une décision plus radicale face à la propagation du variant anglais plus contagieux, qui représenterait désormais 10% des cas en France.

"Les mesures sur le plan sanitaire sont quasi anecdotiques", a déploré samedi sur BFMTV le Pr Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. "Ce n'est pas reculer pour [...]

Lire la suite sur challenges.fr