La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,72 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 370,85
    -646,14 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,12 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,83 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,17 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,21 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

Une recharge aussi rapide qu’un plein ? Ford pense avoir la solution

·1 min de lecture

Alors que la plupart des grands constructeurs ont engagé la transition vers des gammes totalement électriques à l’horizon 2030-2040, tous les efforts se concentrent sur les solutions pour augmenter l’autonomie des véhicules et réduire au maximum le délai de recharge de leurs batteries.

Chez Ford, on a identifié un axe d’innovation prometteur mais dont on entend très peu parler : le câble de recharge. Associé à l’université Purdue (États-Unis), le constructeur américain a déposé à un brevet pour un câble avec lequel la recharge d’une voiture électrique ne prendrait pas plus de temps qu’un plein d’essence, soit quelques minutes. Pour atteindre cette performance, il faut résoudre l’obstacle principal, à savoir la chaleur qui croît avec l’intensité du courant électrique.

Un liquide à changement de phase

« Aujourd'hui, les chargeurs sont limités dans la vitesse à laquelle ils peuvent charger la batterie d'un VE en raison du risque de surchauffe. Pour charger plus rapidement, il faut faire circuler plus de courant dans le câble de charge », explique Michael Degner, chef technique principal pour Ford Research and Advanced Engineering. Pour contourner ce phénomène, l’équipe Ford-Purdue a développé une technique de refroidissement du câble qui repose sur un fluide à changement de phase qui passe de l’état liquide à la vapeur. Cette transition permet d’évacuer davantage de chaleur qu’un refroidissement liquide classique.

A l’université Purdue, le professeur Issam Mudawar travaille depuis plus de trois décennies sur les techniques de refroidissement des appareils électroniques. Les tests qu’il a réalisés sur ce câble de recharge ont permis d’atteindre une intensité de plus de 2 400 ampères, ce qui est plus de quatre fois supérieur à ce que peut produire un Superchargeur Tesla de 520 ampères. Un résultat certes très encourageant mais qui ne présage pas d’une application concrète imminente. Divers prototypes de ce câbles vont être évalués durant les deux prochaines années, Ford...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles