La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 153,20
    -1,34 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Recharge électrique: pourquoi Ionity renonce à facturer à la minute

La France ne fera plus exception : Ionity renonce à facturer la charge à la minute. Un procédé certes efficace pour décourager les voitures ventouses mais préjudiciable au portemonnaie des propriétaires des électriques qui chargent lentement.

Tous ceux qui roulent en voiture électrique sont invités à s’arrêter pour faire le plein d’électrons dans l’une des 101 stations et 424 bornes que compte le réseau Ionity en France (7.000 bornes à travers toute l’Europe). En revanche, tous ne peuvent bénéficier de la “recharge haute puissance” à 350 kW qui fait de Ionity le meilleur rival du réseau de Superchargers Tesla.

Par exemple, dans sa version d’entrée de gamme, la durant la charge. Celle de la toute récente mais uniquement dans sa version de pointe “EV60”. Alors que l’entrée de gamme “EV40” plafonne à sept misérables kilowattheures (7 kW) si son acheteur omet de s'offrir le chargeur en courant continu que Renault facture en sus. Le piège. Car là où la Megane E-Tech EV60 peut espérer remonter le taux de charge de sa batterie de 20 % à 80 % en 40 minutes environ, la Megane E-Tech EV40 pourrait exiger six fois plus longtemps.

Un chargeur à 350 kW ne sert à rien si la batterie tolère moitié moins

Outre le temps perdu, le propriétaire d’une voiture à batterie qui charge lentement, sous faible puissance, subit l’inconvénient de voir la note s’alourdir rapidement, chez Ionity. Car ce réseau est le seul, en France, à facturer la charge à la minute, plutôt qu’à la quantité d’énergie délivrée. Résultat, à nombre égal de kilowattheures prélevés par un véhicule, le moins sophistiqué des deux paie systématiquement plus cher que celui qui charge vite et peut profiter de la haute puissance.

Lire aussi

Cette affirmation souffre quelques exceptions, car le montant facturé par Ionity dépend du type de borne choisi (50 kW ou 350 kW ou moins), ainsi que de la marque du véhicule. Car les membres fondateurs du consortium Ionity (Mercedes, Groupe BMW, Groupe Volkswagen, Ford, Hyundai et Kia) proposent à leurs clients des tarifs préférentiels, sous la forme d’abonnements à coût variable. A choisir en fonction du kilométrage mensuel.

Surprise ! En juillet 2020, Ionity passait d’une facturation à la puissance à une facturation [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles