La bourse ferme dans 59 min
  • CAC 40

    6 508,77
    -48,63 (-0,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 735,34
    -42,04 (-1,11 %)
     
  • Dow Jones

    33 781,00
    -218,04 (-0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,0048
    -0,0044 (-0,43 %)
     
  • Gold future

    1 765,60
    -5,60 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    21 311,59
    -2 204,86 (-9,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    507,80
    -33,80 (-6,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,21
    +0,71 (+0,78 %)
     
  • DAX

    13 563,87
    -133,54 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 549,74
    +7,89 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    12 745,97
    -219,38 (-1,69 %)
     
  • S&P 500

    4 239,72
    -44,02 (-1,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1817
    -0,0116 (-0,97 %)
     

Rebond des cours du pétrole ce lundi

Face à l'incertitude, le marché du pétrole n'a pas fini d'évoluer. Les cours du pétrole repartaient en hausse lundi, dopés par les baisses d'approvisionnement en or noir dans plusieurs pays producteurs et exportateurs, les inquiétudes quant au ralentissement de l'économie mondiale plafonnant toutefois les prix.

Vers 15H45 GMT (17H45 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en septembre, prenait 1,86% à 113,71 dollars. Le baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, pour livraison en août, grimpait quant à lui de 1,76% à 110,34 dollars.

"Les marchés pétroliers restent tendus et l'incertitude quant à l'offre est élevée", estime Stephen Innes, analyste chez Spi Asset Management, plusieurs pays connaissant actuellement "des perturbations liées à des facteurs politiques et techniques" limitant l'approvisionnement et dopant les cours.

En Libye, la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a annoncé jeudi soir des pertes de plus de 3,5 milliards de dollars résultant de la fermeture forcée de sites pétroliers majeurs depuis mi-avril, et décrété l'état de "force majeure" sur certaines installations.

Le pays est doté des réserves les plus abondantes d'Afrique. Plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Kadhafi, la Libye peine à sortir de la crise institutionnelle. La production pétrolière en Equateur a également chuté récemment, le pays ayant été secoué par des manifestations contre la cherté de la vie et le prix des carburants.

En Norvège, une grève (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Marché de l'électricité : la Cour des comptes demande des évolutions rapides
Grève SNCF : les perturbations à prévoir ce mercredi
Profitez des promos d'été pour mettre à niveau votre matériel et votre infrastructure IT !
La BCE face à l'inflation et un risque de fragmentation de la zone euro : le conseil Bourse du jour
Orpea : l'ancien patron de la SNCF proposé à la tête du conseil d'administration

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles