La bourse ferme dans 46 min
  • CAC 40

    5 601,85
    -15,42 (-0,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 598,73
    -3,94 (-0,11 %)
     
  • Dow Jones

    30 955,88
    +141,62 (+0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 835,30
    +5,40 (+0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    30 593,95
    +420,96 (+1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    734,36
    +19,16 (+2,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,90
    +0,54 (+1,03 %)
     
  • DAX

    13 831,84
    -16,51 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 715,04
    -5,61 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    13 098,39
    +99,88 (+0,77 %)
     
  • S&P 500

    3 789,68
    +21,43 (+0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    28 633,46
    +391,25 (+1,39 %)
     
  • HANG SENG

    29 642,28
    +779,51 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3621
    +0,0034 (+0,25 %)
     

RDC: les autorités «presque convaincues» d’une deuxième vague de Covid-19 en cours

·2 min de lecture

Les signaux sont au rouge en République démocratique du Congo (RDC), où les autorités affirment faire face à une deuxième vague de cas de Covid-19. La moyenne observée il y a plusieurs mois a connu un rebondissement inquiétant ces derniers jours. Une situation due notamment au relâchement des mesures sanitaires par les populations qui risquent d’être confinées si elles ne se ressaisissent pas, nous dit le professeur Jean-Jacques Muyembe.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Pascal Mulegwa

Secrétaire technique du Comité multisectoriel de riposte à la pandémie de Covid-19 en RDC, le professeur Jean-Jacques Muyembe tire le signal d'alarme. Le nouveau coronavirus sévit toujours dans le pays, et le nombre de cas augmente depuis quelques jours. « Nous avons commencé à observer une tendance à la hausse. Il y a trois, quatre jours, c'était 20, 39 cas par jour. Et puis, c'est passé à 50, 55 cas par jour. Alors qu'avant, nous n'avions que 9, 10 cas par jour », explique-t-il.

Le professeur poursuit : « Aujourd'hui, nous sommes presque convaincus que nous sommes dans la deuxième vague. » Une inquiétude qui pousse les autorités de RDC à « mettre en place de nouvelles stratégies » pour faire face à ce rebond de l'épidémie.

Les Congolais doivent agir maintenant pour fêter Noël et le Nouvel An plus sereinement

L'objectif du professeur Muyembe est défini : « Réduire le taux de transmission. » Pour y parvenir, « nous allons d'abord renforcer la communication sur les risques et l'engagement communautaire. Nous allons également assurer le dépistage massif auprès de la population par des tests de diagnostic rapides ».

La surveillance des frontières va également être renforcée. Ainsi, tout voyageur venant de l'étranger sera testé. « L'épidémie a été introduite par des voyageurs », rappelle le professeur. « Si la population veut fêter calmement Noël et le Nouvel An, c'est vraiment le moment d'observer les gestes barrières et toutes ces mesures de protection que le gouvernement a mis en place », martèle-t-il. Selon les données collectées par l'université de médecine John-Hopkins, le Covid-19 a déjà touché plus de 12 600 personnes et provoqué la mort de 333 personnes en RDC.

► À écouter aussi : RDC: la galère des voyageurs de Lubumbashi pour obtenir leur certificat de test Covid