Marchés français ouverture 1 h 42 min

RazorSecure lève 2,6 millions GBP pour aider les systèmes de transport de passagers à se protéger contre les cyberattaques

Ces capitaux, réunis par un consortium d’investisseurs internationaux – Mainport Innovation Fund II, Wentworth Limited et Breed Reply – vont plus que doubler la taille de l’entreprise et favoriser son expansion en Europe et aux États-Unis

RazorSecure a levé 2,6 millions de livres sterling auprès d’un consortium d’investisseurs pour stimuler la croissance de la Société et soutenir son expansion à l’international. Le logiciel de cybersécurité avancé de RazorSecure protège les systèmes de transport critiques contre les risques croissants de la cybercriminalité.

Le consortium d’investisseurs est composé de: Mainport Innovation Fund II, un important fonds de capital-risque néerlandais axé sur le secteur des transports, Wentworth Limited, un investisseur axé sur la croissance, et Breed Reply, le leader européen de l’investissement dans l’internet des objets. . Breed Reply avait déjà investi dans RazorSecure en 2016. Fondée en 2015 par Alex Cowan, RazorSecure a levé, à ce jour, plus de 4 millions de livres, y compris le nouveau tour de table.

Les principaux clients de RazorSecure sont actifs dans les secteurs ferroviaire et aérien, mais la Société ambitionne de servir un marché plus diversifié et plus vaste, notamment les secteurs automobile et du transport maritime, au Royaume-Uni et dans le reste du monde. Ce nouveau financement aidera RazorSecure à pénétrer ces secteurs, et la Société prévoit d’étoffer du simple à plus du double son équipe pour la faire passer de 12 à 27 personnes afin de déployer sa stratégie. Outre cet investissement, le Consortium fournira à la Société des conseils stratégiques et la soutiendra dans la réalisation de ses ambitions.

Depuis son lancement, RazorSecure aide des opérateurs de transport et des fournisseurs de systèmes tels qu’Arriva, Icomera, Nomad Digital et VT Miltope à défendre la réputation de leur marque et la continuité opérationnelle de leurs systèmes contre les cyberattaques. En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, le logiciel RazorSecure détecte le fonctionnement normal d'un système, puis repère tout écart par rapport à celui-lui et le considère comme une menace possible. Il s’agit donc d’une approche différente des logiciels de cybersécurité traditionnels qui s’attaquent aux virus et piratages connus.

La démarche originale de RazorSecure lui permet de réduire au minimum le nombre de piratages tout en restant efficace pendant toute la durée de vie du système. L’un des principaux avantages de la solution RazorSecure est qu’elle ne nécessite pas de connexion permanente à l’internet, un point essentiel pour les systèmes de transport. En raison de l’importance des services qu’ils fournissent et de leurs millions de passagers, les systèmes de transport sont une cible attrayante pour les pirates. Pour les voyageurs, un piratage peut signifier des inconvénients tel que le vol de leurs données personnelles, la perturbation de leur voyage ou, dans le pire des cas, mettre leur sécurité en danger.

Alex Cowan, fondateur de RazorSecure, a déclaré: «2019 a été une bonne année pour RazorSecure car nous avons gagné d’excellents clients et partenaires internationaux. Grâce à notre vision stratégique et au financement de nos investisseurs, nous allons plus que doubler la taille de notre équipe et élargir notre clientèle internationale. Nous voulons tirer parti des incroyables opportunités de croissance que nous observons sur le marché.»

«Le monde prend conscience de la vulnérabilité des systèmes de transport face aux cybercriminels. Depuis mai 2018, la directive européenne SRI exige des compagnies de transport qu’elles mettent en place une protection active anti-intrusion contre les cyber-risques. Des vulnérabilités existent dans les endroits les plus improbables de tout réseau ; or un réseau de transport avec de nombreux véhicules en mouvement est particulièrement difficile à protéger. Certes, les attaques contre des réseaux non essentiels comme les systèmes de divertissement ou le Wi-Fi des passagers semblent relativement inoffensives, mais pour les pirates ceux-ci peuvent constituer une passerelle vers des systèmes de sécurité critiques.»

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200121005259/fr/

Contacts

Robin Tozer / Megan Kovach
Newgate Communications
Tél.: +44 (0)20 3757 6880
E-mail: breedreply@newgatecomms.com