Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 011,04
    +280,58 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

La RATP voit rouge avec 26 millions d'euros de perte nette en 2022

Julien Sarboraria

La RATP a annoncé vendredi avoir subi une petite perte nette de 26 millions d'euros en 2022, année marquée par une accélération de l'inflation, des difficultés pour faire rouler bus et métros, des problèmes d'approvisionnement et une "situation difficile" dans ses activités à Londres. Le groupe public était revenu dans le vert en 2021 avec un bénéfice net de 207 millions d'euros, après avoir essuyé en 2020 une perte nette inédite de 134 millions à cause du Covid-19.

Le chiffre d'affaires du groupe RATP s'affiche en hausse de 3,8%, pour atteindre le niveau record de 6,076 milliards d'euros, dont 74% ont été réalisés par l'établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) qui exploite les activités traditionnelles de transport en Ile-de-France. La fréquentation en Ile-de-France a gagné 21% par rapport à 2021, mais reste de 14% inférieure à son niveau d'avant la pandémie, selon la direction.

"Les résultats contrastés de l'exercice 2022 témoignent de l'ampleur des vents contraires auxquels le Groupe RATP est confronté, dans un contexte macroéconomique et social difficile", a commenté le PDG Jean Castex, cité dans un communiqué. La Régie a rencontré des difficultés pour réaliser l'offre de transport commandée par les autorités organisatrices, autrement dit les collectivités locales, "en raison de tensions élevées sur le marché du travail, en France mais également à l'étranger, entraînant des difficultés de recrutement, et de taux d'absentéisme élevés", explique-t-elle, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le chef de l’ONU dénonce les taux de "prédateurs" appliqués aux pays pauvres
Selon un général américain, les États-Unis doivent se préparer à un conflit avec la Chine
Le Stade de France pourrait être vendu par l'État
Chant du coq, odeurs des vaches... Dupond-Moretti annonce une proposition de loi pour éviter "les faux procès" d'agriculteurs
Réforme des retraites : les électriciens et les gaziers débutent leur mouvement de grève ce vendredi