Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 876,94
    +128,21 (+0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 375,27
    -42,61 (-3,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

RATP : où sont passés les métros des lignes 6, 8 et 13 ?

Julien Sarboraria / Capital

Les lignes 6, 8 et 13 du métro parisien ont été les mauvaises élèves de la rentrée de septembre, rapporte Le Parisien, le 13 novembre 2023. S’appuyant sur les chiffres du baromètre mensuel de la ponctualité des lignes de métro, de RER et de Transilien en Île-de-France, l’autorité organisatrice des transports régionaux, Île-de-France Mobilités (IDFM), est contrainte de reconnaître que seuls 84% des trains commandés sont mis en place pour prendre en charge les passagers. En outre, les lignes automatiques 1 (100%) et 14 (101%) sont les seules à remplir leurs objectifs. Pire encore, seules la 5 et la 9 se maintiennent très proches du seuil fixé par l’IDFM.

Du côté des mauvaises élèves, les lignes 6, 8 et 13 affichent un pourcentage de trains au rendez-vous sous les 90. La 6 et la 13 étaient déjà mal loties en juillet 2023 et continuent leur descente aux enfers. C’est plus étonnant pour la 8 qui affichait un pourcentage de 95,2%, en juillet dernier. Désormais la «ligne mauve» décroche et se retrouve avec un taux de 84,8%. Valérie Pécresse, présidente de la région et d’Île-de-France Mobilités, ne s’en contente pas et tire la sonnette d’alarme. Elle a adressé un courrier en ce sens au président de la RATP, Jean Castex.

Du côté de la RATP, on essaie de donner des justifications. D’un point de vue général, la multiplication des incidents voyageurs ont entrainé une baisse de 5 points de régularité. En effet, le nombre des problèmes de ce type aurait bondi de 70% par rapport à septembre 2022. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«Tu n'es rien, tu n'as rien, tout est à moi» : les violences économiques conjugales commencent à sortir de l’ombre
Cyber-guerre entre Israël et le Hamas : qui sont les hackers?
Grève des contrôleurs aériens : le trafic sera perturbé ce lundi 20 novembre
En Lozère, ils installent des panneaux «à l'envers» pour dénoncer une agriculture qui «marche sur la tête»
ISR : près de la moitié des fonds actuellement labellisés ne pourront plus l'être, voici pourquoi