Marchés français ouverture 4 h 53 min
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 354,41
    -86,89 (-0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 582,05
    -56,48 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    33 096,63
    -158,30 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    995,06
    -15,55 (-1,54 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

La RATP intègre Vélib’, Marcel et TIER dans son application "Bonjour RATP"

·2 min de lecture

L'application de la RATP va changer de nom mardi 15 juin pour s'appeler "Bonjour RATP", et intégrer la location de vélos en libre services Vélib', les services de VTC Marcel et les trottinettes TIER.

Après la RATP poursuit son développement dans les mobilités digitales. A partir du 15 juin, l'application va permettre de repérer, réserver et payer les services de Vélib' et de VTC Marcel, puis, en septembre, ceux de la plateforme de location de trottinettes électriques en libre-service TIER Mobility.

Comme SNCF, Transdev et autres entreprises de transports publics, la RATP veut "développer un champion français du Maas (Mobility as a Service), en réunissant dans une application mobile unique le plus grand nombre de solutions pour se déplacer et répondre aux nouveaux besoins de mobilité de nos clients", explique Hiba Farès, directrice en charge de l’expérience Clients, des services et du marketing du groupe.

"Bonjour RATP"

Avec 3 millions de visiteurs uniques par mois, l'appli de la RATP a encore des marges de progression alors que l'ex Régie du métro parisien transporte (hors période Covid) près de 12 millions de passagers par jour. Rebaptisée "Bonjour RATP" elle change aussi de couleur, troquant le vert pour du bleu nuit. "On veut aussi être une marque qui parle aux touristes étrangers", justifie Delphine Nathan, directrice marketing et commercial du groupe qui veut proposer des services "simples comme bonjour".

Pour l'instant assez limités, le nombre de partenaires devraient s'étoffer dans les mois à venir, précise la RATP qui est notamment en discussion . Mais, "à la différence de certains de nos concurrents, souligne Hiba Farès, nous souhaitons proposer un service de bout en bout et intégré. L’idée n’est pas d'agréger seulement des partenaires et d'obliger les utilisateurs à télécharger les applications de ces derniers. Tout doit pouvoir se faire à partir de notre appli Bonjour, jusqu'au paiement, Cela implique un partenariat très poussé, notamment techniquement", poursuit-elle.

Pas de retour à la normale avant 2023

Démarrée avant la pandémie, cette politique de diversification digitale est également un moyen aujourd'hui de reconquérir ou de fidéliser les usa[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi