La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 354,62
    +38,46 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

RATP : les conducteurs de bus vont travailler plus d'heures en contrepartie d'une augmentation de salaire

Nicolas Sandanassamy/Capital

Travailler plus pour gagner plus. La RATP a annoncé ce vendredi avoir signé un accord avec les syndicats FO et Unsa, majoritaires à eux deux, prévoyant "une augmentation du temps de travail des conducteurs de 120 heures en moyenne par an". En contrepartie, les conducteurs de bus et tramways verront leurs salaires augmenter de 372 euros brut par mois. Avec cet accord, la RATP, dirigée par l'ancien Premier ministre Jean Castex, espère "retrouver le plus rapidement possible" un niveau de service de qualité alors qu'un quart des bus ne roule pas depuis septembre en raison de difficultés de recrutement, d'une hausse de l'absentéisme et de grèves sporadiques.

Cet accord "témoigne d'un dialogue social renouvelé", a salué la RATP. Il vient mettre un terme à plusieurs mois de conflit au réseau de surface (RDS) qui opère 354 lignes de bus à Paris et en petite couronne.

La direction précédente avait déjà tenté de trouver un accord pour augmenter le temps de travail des machinistes en échange de hausses de salaires afin de se préparer à l'ouverture à la concurrence prévue le 1er janvier 2025, mais aucun syndicat n'avait accepté de le signer. L'ancienne PDG, Catherine Guillouard, avait donc décidé de modifier unilatéralement les conditions de travail des conducteurs en les faisant travailler une vingtaine d'heures de plus par an en échange d'une augmentation annuelle de 460 euros brut.

Arrivé à la tête de la RATP fin novembre, Jean Castex a aussitôt érigé le dialogue social en priorité de son (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bruno Le Maire fixe un prix plafond de l'électricité pour les TPE en 2023
RATP : pourquoi, malgré l'augmentation de salaire accordée, une grève aura lieu ce week-end
CAC 40 : la Bourse de Paris à son plus haut depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine
Prix de l'électricité : TotalEnergies prêt à revoir ses tarifs pour les petites entreprises
"Oui on discute avec Atos" : Le patron d'Airbus confirme un intérêt pour les activités cyber du groupe informatique