La bourse ferme dans 6 h 2 min
  • CAC 40

    6 302,46
    +15,39 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 033,62
    +0,63 (+0,02 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2029
    +0,0049 (+0,41 %)
     
  • Gold future

    1 788,00
    +7,80 (+0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    47 218,87
    -1 125,08 (-2,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 290,23
    -101,48 (-7,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 448,95
    -10,80 (-0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,70
    +9,17 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3884
    +0,0045 (+0,32 %)
     

La RATP accuse les premières pertes de son histoire

·1 min de lecture

La RATP a payé un lourd tribut à la crise du Covid-19. La régie a accusé une perte nette inédite de 134 millions d'euros en 2020, après un bénéfice net de 131 millions d'euros en 2019, malgré la grève contre la réforme des retraites en décembre. Les résultats de la RATP sont très contrastés, l'établissement public à caractère industriel et commercial (Epic, avec les activités traditionnelles de transport en Ile-de-France) n'ayant perdu que 21 millions d'euros, grâce au contrat qui lie la Régie à Ile-de-France Mobilités. La perte aurait été plus lourde de 730 millions sans la compensation de l'autorité régionale, a indiqué la PDG Catherine Guillouard à des journalistes.

La perte nette des filiales atteint parallèlement 113 millions d'euros, en raison de difficultés dues au Covid-19 sur certains marchés, dont le "sightseeing" (bus touristiques). "La crise sanitaire sans précédent que nous vivons a fortement pesé sur les résultats du groupe en 2020, avec un impact négatif de 414 millions d'euros sur le chiffre d'affaires et de 356 millions d'euros sur le résultat net", a commenté Mme Guillouard. "C'est grâce à des plans d'économies significatifs qu'on est arrivés à limiter la casse". Ceux-ci, totalisant 300 millions d'euros, "ont permis d'amortir une partie du choc", a-t-elle ajouté.

>> A lire aussi - Primes ubuesques, travail peu productif… la gestion RH de la RATP sévèrement épinglée

Côté Epic, les 200 millions d'économies "nous ont permis d'absorber tous les surcoûts de la crise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vaccin Covid-19 : l’Autriche dénonce les contrats passés en coulisse dans l’UE
Le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca suspendu par la Bulgarie !
Pop-corn : leurs secrets de fabrication dévoilés
Vaccin Covid-19 : la pépite biotech française Valneva intègre le SBF120
Deutsche Bank dope les bonus des salariés… malgré la BCE