Marchés français ouverture 2 h 46 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 996,33
    +548,32 (+2,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    27 983,78
    +265,11 (+0,96 %)
     
  • BTC-EUR

    40 908,26
    -1 506,55 (-3,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 359,71
    -28,19 (-2,03 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Avec Ratchet & Clank : Rift Apart, Sony fait plaisir aux joueurs handicapés

Edward Back, Journaliste hi-tech
·2 min de lecture

Sony a récemment publié une vidéo pour faire l’état des lieux du développement du jeu Ratchet & Clank : Rift Apart, dont la sortie est prévue le 11 juin prochain exclusivement sur PlayStation 5. Le jeu est développé par Insomniac Games et est édité par Sony. Cette démonstration du gameplay a été particulièrement bien accueillie parmi les joueurs en situation de handicap, et notamment par le site Can I Play That spécialisé dans l’accessibilité des jeux vidéo, grâce à un aperçu de quelques secondes de l’écran d’options.

Le monde des jeux vidéo oublie trop souvent de prendre en compte les joueurs souffrant d’un handicap, ou simplement plus âgés, qui peuvent avoir du mal à manipuler les commandes ou à distinguer ce qui est affiché à l’écran. Quelques options pour personnaliser le jeu peuvent faire toute la différence, comme Sony l'avait déjà montré avec le jeu The Last of Us Part 2.

Sony montre le gameplay de Ratchet & Clank: Rift Apart, avec un bref aperçu des options d’accessibilité à partir de 15:53. © Sony

De nombreuses options d’accessibilité

Ratchet & Clank : Rift Apart permettra de changer les couleurs de l’interface, afficher un point central pour faciliter la visée, changer la taille des icônes, l’intensité des vibrations, activer des boutons d’actions simplifiés ou encore le tir automatique. Il est également possible de modifier le fonctionnement des caméras et le jeu propose de l’aide pour les déplacements, comme pour le vol ou encore pour éviter de tomber des plateformes. De plus, le jeu affiche un aperçu pour de nombreuses options afin de facilement comprendre leur fonctionnement.

Sony a néanmoins encore du pain sur la planche pour atteindre un sans-faute en matière de prise en charge du handicap. Le site Can I Play That, bien qu’enthousiaste sur les fonctions d’accessibilité de la console en elle-même, avait vivement critiqué la manette de la PlayStation 5 à son lancement. Trop inconfortable et des gâchettes trop difficiles à actionner. Cependant, il n’est...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura