La bourse est fermée

Rassurer face au coronavirus, le défi de taille qui attend la Fed

1 / 2

La Fed prédit un avenir sombre pour l'économie américaine dans son Livre beige

La Réserve fédérale américaine devrait notamment dégainer son arme habituelle face à la crise et annoncer une baisse des taux, comme l'anticipent désormais l'ensemble des analystes.

Une carte qu'elle a déjà sortie début mars, alors que l'épidémie de nouveau coronavirus commençait à dangereusement s'étendre aux Etats-Unis, menaçant l'activité du pays. La Fed avait alors abaissé d'un demi-point de pourcentage ses taux, jusqu'à une fourchette comprise entre 1% et 1,25%. Et ce sans même attendre son habituelle réunion monétaire, qui se déroule toutes les six semaines. Une mesure qu'elle n'avait pas prise depuis 2008, alors que la crise des subprimes faisait rage.

Mercredi, son président Jerome Powell pourrait même décider de descendre jusqu'à zéro, et ainsi rejoindre beaucoup d'autres Banques centrales. C'est en tout cas ce que réclame depuis des mois le président Donald Trump, qui reproche à la Fed de ne pas en faire assez, de ralentir la croissance de l'économie.

"La Réserve fédérale doit ENFIN abaisser les taux, jusqu'à un niveau comparable aux Banques centrales concurrentes", a-t-il encore tancé vendredi sur son compte Twitter, quelques heures avant de décréter l'urgence nationale.

Si Donald Trump tempête en permanence contre Jerome Powell, il a toutefois assuré samedi qu'il n'avait pas l'intention de nommer quelqu'un d'autre à la tête de la Fed.

L'abaissement des taux, qui permet de baisser le coût du crédit et ainsi...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi