Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 488,14
    +84,04 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 370,71
    -3,14 (-0,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Le Rassemblement national a remboursé la totalité de son prêt contracté auprès de la Russie

Pascal GUYOT / AFP

Cet emprunt, véritable boulet au pied de Marine Le Pen lors des deux dernières élections présidentielles, demeurait un sujet politique sensible pour le parti. Le Rassemblement national (RN) a annoncé, lundi au Figaro, avoir réussi à rembourser intégralement le « prêt russe ». La somme a été remboursée dans son intégralité en une seule fois, soit 6 088 784 euros, « capital et intérêts compris ». Ce prêt avait été contracté en septembre 2014 auprès de la banque tchéco-russe First Czech Russian Bank, avant que celle-ci ne fasse faillite et passe sous le contrôle d'une société russe, Aviazapchast SA. « C'est un soulagement vu l'argument politique qu'était devenu ce simple prêt », a réagi le député de Moselle et trésorier du mouvement, Kévin Pfeffer.

Ce remboursement a pour but de mettre un terme aux allégations de « poutinophilie » qui pesaient jusqu'alors sur le RN et son leader, Jordan Bardella, en vue des élections européennes de 2024.

À lire aussi Présidentielle 2027 : Marine Le Pen se présente comme « la candidate naturelle » de son camp

Objectif : continuer à éponger les dettes

Malgré cet acquittement, le RN maintient sa politique de désendettement rapide et vise à réduire sa dette en dessous de 20 millions d'euros d'ici la fin de 2023, alors qu'elle était de 26,2 millions d'euros à la fin de 2022. Cette stratégie implique l'utilisation du surplus de financement public du parti pour rembourser les dettes existantes.

Le prêt russe avait suscité des critiques e...


Lire la suite sur LeJDD