La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    15 205,04
    +353,47 (+2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Raspberry Pi 400, le clavier qui cache un ordinateur

Fabrice Auclert, Journaliste
·2 min de lecture

Apple et ses iMac, imités ensuite par d’autres fabricants, nous ont habitués à cacher un ordinateur dans un écran. Plus besoin de tour, tout est derrière la dalle, et c’est un gain de place très appréciable. Aujourd’hui, la  fondation Raspberry Pi va encore plus loin puisque son Raspberry Pi 400 est tout simplement un clavier compact avec un ordinateur ARM intégré. Eh oui, tout l’ordinateur (processeur, mémoire, connectique…) se trouve sous les touches du clavier.

À l’aide d’un câble HDMI, il suffit ainsi de le brancher sur un écran ou un téléviseur et le tour est joué. Ou presque… Puisqu’il faut insérer une carte microSD pour le stockage et le système d'exploitation. On peut bien sûr brancher une souris et l’alimentation s’effectue avec un câble USB-C. Le prix ? 70 dollars seulement (environ 75 euros) ! Vous l’aurez compris, ce clavier tout-en-un ne joue pas dans la cour d’un iMac mais il séduira les bricoleurs et les « geeks ».

Processeur quadricœur, 4 Go de mémoire vive et une connectique complète. Ce clavier est un ordinateur prêt à l'emploi. © Raspberry

Disponible en français

C’est l'ambition numéro 1 de la fondation qui vise les développeurs en herbe, et notamment les enfants qui veulent apprendre à coder. D’ailleurs, les plus âgés se souviendront que le design rappelle le ZX Spectrum ou l’Oric Atmos, les ancêtres de nos ordinateurs qui permettaient de développer ses propres programmes sur… cassette. « Le rêve permanent Raspberry Pi est d'inciter les gens à acheter un PC et à devenir des programmeurs informatiques », confirme Eben Upton, le fondateur.

D’un point de vue matériel, cette version intègre un processeur ARM Cortex-A72 quadricœur à 1,8 GHz, 4 Go de mémoire vive, du Bluetooth 5.0 et du Wi-Fi 802.11ac, mais un port Ethernet. Pour la connectique, deux ports micro-HDMI, deux connecteurs USB 3.0 et un USB 2.0. Disponible déjà anglais, allemand, français, italien et espagnol, ce clavier sort aussi dans une version à 100 dollars (environ 100 euros) qui...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura