La bourse ferme dans 7 h 19 min
  • CAC 40

    7 164,81
    +48,57 (+0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,66
    +27,10 (+0,65 %)
     
  • Dow Jones

    33 666,34
    +116,07 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0608
    +0,0040 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 889,90
    +11,30 (+0,60 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 601,19
    +686,02 (+2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    584,60
    +19,81 (+3,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,73
    +0,02 (+0,02 %)
     
  • DAX

    15 400,06
    +76,56 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    7 643,74
    +41,89 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    13 201,28
    +108,43 (+0,83 %)
     
  • S&P 500

    4 299,70
    +25,19 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    31 857,62
    -14,90 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    17 821,52
    +448,49 (+2,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,2243
    +0,0037 (+0,31 %)
     

Un rapport d'experts recommande que la Nasa joue un rôle clé dans l'étude des ovnis

La Nasa a chargé un groupe d'experts de se pencher sur la question des phénomènes aériens non identifiés (Stefani Reynolds)
La Nasa a chargé un groupe d'experts de se pencher sur la question des phénomènes aériens non identifiés (Stefani Reynolds)

Après des mois de travail, un rapport d'experts a recommandé jeudi que la Nasa joue à l'avenir "un rôle prépondérant" dans l'étude des ovnis.

L'agence spatiale américaine avait annoncé l'année dernière le lancement d'une enquête indépendante sur ce sujet délicat, menée par un groupe d'éminents scientifiques et experts en aéronautique.

Le rapport, publié jeudi, recommande que la Nasa "joue un rôle prépondérant dans un effort gouvernemental pour comprendre" ces "phénomènes anormaux non identifiés".

"L'importance de détecter" ces phénomènes avec "des capteurs multiples et bien calibrés est primordiale", et la Nasa possède en ce domaine une grande "expertise", qui pourrait être utilisée dans le cadre d'une "campagne de collecte de données rigoureuse", souligne le rapport.

La Nasa peut par exemple observer si certains phénomènes météorologiques coïncident avec l'observation de ces phénomènes, avance-t-il.

Il recommande également que le grand public soit davantage impliqué, avec le développement d'un système permettant de collecter les enregistrements pris par exemple avec des téléphones portables.

L'agence spatiale américaine doit tenir jeudi matin une conférence de presse pour présenter ces travaux, en présence de son patron, Bill Nelson, et de David Spergel, astrophysicien chargé de présider l'enquête.

Le but du rapport n'était pas de passer en revue un par un les événements déjà observés pour tenter de les expliquer, mais de formuler des recommandations sur la façon de les étudier de façon rigoureuse à l'avenir.

Les experts s'emploient à remplacer le terme ovni --"objet volant non identifié"-- par "phénomènes anormaux non identifiés", afin de distancier le sujet des spéculations sur la visite d'extraterrestres sur notre planète.

La Nasa définit ces phénomènes comme "l'observation d'événements dans le ciel ne pouvant être scientifiquement identifié comme un aéronef ou un phénomène naturel connu".

Tout en reconnaissant l'existence de tels événements et la nécessité de les prendre au sérieux, la Nasa répète depuis un an qu'il n'existe aucune preuve qu'ils aient une origine extraterrestre.

Lors d'une réunion d'étape en mai, les experts avaient souligné le besoin de récolter davantage de données, de façon bien plus rigoureuse que jusqu'ici.

Selon certains experts, de nouveaux phénomènes physiques pourraient ainsi être découverts, qui expliqueraient certains phénomènes.

Le renseignement américain et le Pentagone se sont eux aussi penchés sur la question, soulignant qu'elle concerne à la fois la sécurité nationale et celle du trafic aérien.

la/rle