Publicité
Marchés français ouverture 2 h 56 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 581,37
    +99,26 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 273,54
    +357,99 (+2,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 861,22
    -160,25 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 351,19
    -38,21 (-2,75 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Rappel produit : attention à ces shampoings vendus chez Carrefour

kitzcorner

La liste des produits qui ne respectent pas les normes sanitaires en vigueur ne cesse de s'allonger. Au total, plus de 9.322 procédures de rappel ont été enregistrées depuis le mois d'avril 2021, soit plus de 300 rappels par mois en moyenne. Bien que les produits alimentaires fassent couler beaucoup d'encre, ils ne sont pas les seuls concernés. Des jouets, décorations, vêtements, accessoires voire produits d'hygiène peuvent aussi faire l'objet de procédure de rappel. C'est le cas récemment avec un shampoing fortifiant pour cheveux secs à la mangue et à l'argan de la marque Nectar of beauty.

>> Poulet, fromages de chèvre, lampe : la liste des rappels produits de la semaine

Le shampoing fortifiant pour cheveux secs à la mangue et à l'argan de la marque Nectar of beauty (250 ml) est concerné. Il a été commercialisé dans tous les points de vente Carrefour entre le 20 juin et le 21 août 2023. Il s'agit du lot 3157411 au code d'article international (GTIN) 3560071421779. Leur date de durabilité minimale est prévue entre le 29 mars et le 15 décembre prochain. Seuls les produits dont le numéro de lot 3157411 est indiqué sur l’étiquette à l'arrière du produit sont concernés.

Ces shampoings sont retirés de la vente et rappelés car ils sont susceptibles de contenir la bactérie Burkholdéria. Cette dernière peut provoquer des infections en particulier chez les personnes immunodéprimées ou atteintes de mucoviscidose. Les clients sont donc invités à ne plus utiliser ces produits et à la rapporter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite