Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0693
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    +3,50 (+0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 563,02
    -545,50 (-0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 313,81
    -46,52 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,14 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,68 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,53 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,78 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2643
    -0,0017 (-0,13 %)
     

Rameshbabu Praggnanandhaa, le prodige indien qui s’est hissé en finale de Coupe du monde

PHOTO SANKHADEEP BANERJEE/NURPHOTO/AFP

Le 10 août dernier, Rameshbabu Praggnanandhaa soufflait sa 18e bougie en plein milieu d’un des tournois les plus importants de sa discipline : la Coupe du monde d’échecs. Elle se tient cette année à Bakou, du 29 juillet au 25 août. Le prodige indien, non content de s’être hissé en finale de la compétition où il rencontre l’ex-champion du monde Magnus Carlsen, a déjà obtenu deux nulles contre le grand maître international (GMI) norvégien, la première avec les pièces blanches le 22 août. “On voit rarement le quintuple champion du monde, Magnus Carlsen, avoir des discussions joviales avec son adversaire et débattre en détail de leurs choix après une partie classique en chair et en os, relate The Indian Express après cette première manche. Et ce n’est pas n’importe quel adversaire. C’est le jeune pionnier venu d’Inde, que le Norvégien apprécie particulièrement.” Et ce au point d’échanger avec lui après trois heures de jeu (une durée relativement courte pour ce format).

Ce 23 août, les deux joueurs, avec les couleurs de pièces inversées, sont parvenus au même résultat en à peine plus d’une heure. Le titre se jouera donc sur un départage par des parties plus rapides le 24 août. Carlsen n’a jamais remporté la Coupe du monde – à ne pas confondre avec le Championnat du monde, la plus haute compétition officielle du milieu.

S’imposer dans la cour des grands

Quel que soit le résultat de cet affrontement au sommet, le joueur fréquemment appelé par son diminutif Pragg a déjà marqué tous les esprits. En effet, dans le courant de la compétition en Azerbaïdjan, le 29e joueur au classement FIDE (la fédération internationale des échecs) a triomphé d’Hikaru Nakamura (2e) et surtout de Fabiano Caruana (3e) en demi-finale. “Grâce à cette victoire sensationnelle, Rameshbabu Praggnanandhaa peut se targuer d’être le troisième plus jeune joueur de l’histoire […] à se qualifier pour le tournoi des Candidats”, détaille Times of India.

PUBLICITÉ

Ce ticket pour les Candidats ouvre la possibilité de devenir le challengeur de l’actuel champion du monde, Ding Liren, en 2024. Avec humilité, le grand maître indien a indiqué juste avant leur rencontre, que c’était ce sésame qui lui importait, plus que de tenir tête au champion norvégien.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :