Marchés français ouverture 8 h 46 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • BTC-EUR

    30 228,66
    +610,44 (+2,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    708,54
    -26,60 (-3,62 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Rallye - WRC - Monza - Rallye de Monza : Sébastien Ogier maître de son destin, après la journée de samedi

L'Equipe.fr
·11 min de lecture

Les conditions météo hivernales ont sans doute arbitré la lutte pour la victoire et pour le titre mondial, samedi lors du Rallye de Monza. Piégé sur une portion enneigée de l'ES 11, Elfyn Evans a été contraint à l'abandon et laisse Sébastien Ogier filer vers le succès en Italie et la couronne de champion du monde. Trois spéciales seront courues dimanche. ES 13 : Pzero Grand Prix 2 (10,31 km) Daniel Sordo (Hyundai) a enlevé l'ES 13, la dernière spéciale de la journée de samedi. Avec un chrono de 5'47''8, il a devancé le Japonais Takamoto Katsuta (+0''6) et l'Estonien Ött Tänak (+2''4). Sébastien Ogier (Toyota Yaris) a, lui, signé le quatrième temps (+2''6) et a fini la journée en tête du classement général provisoire. Le pilote français compte 17''8 d'avance sur Daniel Sordo et 22''1 sur Ött Tänak, avant les trois dernières spéciales, qui se disputeront dimanche. Elfyn Evans, leader du Championnat, ayant abandonné, Ogier est désormais très bien placé pour conquérir le titre de champion du monde. Ce serait sa septième couronne mondiale. lire aussi Les résultats de l'ES 13 ES 12 : Costa Valle Imagna 2 (22,17 km) La neige redouble en montagne et contraint les organisateurs à annuler cette spéciale. Les équipages vont revenir vers Monza pour disputer l'ultime chrono du jour, sur le circuit cette fois. ES 11 : Gerosa 1 (11,09 km) Comme redouté par les équipages à la pause de mi-journée, la pluie matinale s'est transformée en neige sur les hauteurs de Bergame et a rendu les conditions dantesques, notamment dans la descente vers l'arrivée, fatale à Elfyn Evans, sorti de la route et qui a peut-être dit adieu au titre. Ogier signe le scratch avec 6''6 d'avance sur Tänak et 12''6 de Rovanperä. Au général, le Français compte 20''4 de marge sur Sordo et 22''3 sur Tänak, qui vont sans doute désormais assurer leur place sur le podium, synonymes de titre constructeurs pour Hyundai.

lire aussi Les résultats de l'ES 11 ES 10 : Selvino 2 (25,06 km) C'est Sébastien Ogier qui avait signé le meilleur chrono lors du premier passage ce samedi matin. Les conditions risquaient d'être plus compliquées cet après-midi en raison de chutes de neige. Un premier accident, sans gravité, était à déplorer en fin de spéciale, celui de Gus Greensmith, parti en tonneaux au volant de sa Ford Fiesta. Quelques minutes plus tard, c'était au tour de Ole Christian Veiby de partir à la faute au même endroit, accident là encore sans gravité pour l'équipage. Mais la Hyundai bloquant la route, la spéciale a été neutralisée puis annulée. Sébastien Ogier reste leader devant Dani Sordo et Elfyn Evans. ES 9 : Costa Valle Imagna 1 (22,17 km) Incroyable suspense dans la lutte pour le titre entre Sébastien Ogier et Elfyn Evans. Sur cette dernière spéciale de la boucle, la plus enneigée des trois, les deux postulants au titre passent à l'offensive et signent les deux meilleurs temps, le scratch étant au crédit du Gallois. Le Français profite du coup de moins bien de Dani Sordo (+9''4) pour reprendre la tête du rallye, avec 6''7 d'avance sur le pilote Hyundai. Troisième, Evans pointe à seulement 0''8 de l'Espagnol, qui fait le jeu d'Ogier en s'intercalant. Le leader du Championnat peut d'autant moins se relâcher que Tänak et Lappi restent sur ses talons, à 8''2 et à 11''.

lire aussi Les résultats de l'ES 9 ES 8 : Gerosa 1 (11,09 km) « Trop prudent » de son propre aveu sur la ligne d'arrivée de cette huitième spéciale, Sébastien Ogier signe seulement le huitième temps et perd 5''8 sur Dani Sordo, qui lui reprend la première place, pour 2''2. Deuxième de cette spéciale, Evans est troisième du général, huit secondes derrière Ogier. Un marquage à la culotte suffisant pour l'instant dans l'optique de décrocher son premier titre mondial. Tänak subtilise la quatrième place à Lappi, dont la Ford se montre moins efficace sur les routes de montagne que sur le circuit de Monza.

lire aussi Les résultats de l'ES 8 ES 7 : Selvino 1 (25,06 km) Alors que le classement s'était resserré tard vendredi soir, avec les pénalités récoltées par Dani Sordo et Esapekka Lappi, la première spéciale disputée hors du cadre de l'Autodrome de Monza a donné lieu, comme attendu, à de plus gros écarts. Sur une route trempée et avec une portion de plusieurs hectomètresde neige fondue dans la descente de Selvino, Sébastien Ogier a sorti la grosse attaque. Il signe le scratch avec 5''6 d'avance sur Sordo et 8''3 sur Evans, alors que Lappi, qui avait décidé de se passer de pneus neige contrairement à ses rivaux, concède 15''1. Au général, Ogier est donc le nouveau leader, avec 3''6 d'avance sur Sordo et 13''4 sur Evans. En l'état actuel des choses, il reprendrait dix des quatorze points de retard qu'il compte sur le Gallois et si le classement restait inchangé, le titre se jouerait dans la Power Stage, dimanche.

lire aussi Les résultats de l'ES 7 ES 6 : Grand Prix 1 (10,31 km) Dani Sordo remporte la dernière spéciale du jour et reprend la première place à Esapekka Lappi, avec une seconde seulement de marge. Septième de ce secteur chronométré, Sébastien Ogier conserve la troisième place, à 12'' de l'Espagnol. « On aurait pu faire un peu mieux sans quelques erreurs, mais ce n'était pas évident dans ces conditions, commente le Français. On est encore en course pour la victoire et c'est l'essentiel car on n'a pas d'autre option que de gagner pour mettre Elfyn sous pression. » Evans assure l'essentiel en se plaçant juste derrière son équipier et rival pour le titre, en quatrième position. Le Britannique reste toutefois sous la menace de Ott Tänak, qui pointe à 0''6 derrière lui. En l'état actuel du classement, Evans est virtuellement champion du monde. Mais il reste de nombreux kilomètres à parcourir et la neige pourrait encore corser la chose, samedi, dans les montagnes autour de Bergame. lire aussi Les résultats de l'ES 6 ES 5 : Roggia 2 (16,22 km) Sébastien Ogier passe à l'offensive. Après avoir perdu du temps dans les trois premières spéciales du jour à cause de petites fautes de pilotage et d'un problème de buée sur le pare-brise de sa Toyota, le Français signe le scratch dans l'ES5 devant Rovanperä (à 3'') et Evans (à 3''1). Toujours troisième du général, il revient à 10''5 de Lappi et à 7''7 de Sordo, tous deux à la peine dans cette spéciale. Avec la quatrième place d'Evans, leader du Championnat, Ogier doit absolument passer devant l'Espagnol et le Finlandais pour augmenter ses chances de décrocher un septième titre. lire aussi Les résultats de l'ES 5 Le Français Adrien Fourmaux, qui dominait la catégorie WRC2, perd sa première place à cause d'une crevaison dès le premier virage de la spéciale. ES 4 : Roggia 1 (16,22 km) Avec 24 points de retard sur Elfyn Evans, ses chances étaient déjà bien maigres. Mais Thierry Neuville a définitivement dit adieu au titre mondial 2020 dans la quatrième spéciale, après une touchette puis un moteur noyé qui l'ont contraint à stopper sa journée prématurément. Seuls trois pilotes ont pu boucler ce secteur avant sa neutralisation, afin de permettre l'évacuation de la Hyundai du Belge. « J'ai d'abord perdu pas mal de temps en faisant une erreur et en endommageant une suspension dans une chicane, explique le Belge. J'ai pu continuer au ralenti, j'aurais sans doute perdu une vingtaine de secondes mais le moteur a ensuite coupé lorsque je suis passé dans une grosse flaque et il n'a jamais redémarré. » lire aussi Les résultats de l'ES 4 Evans a repris une seconde à Ogier, qui en compte toujours trois d'avance malgré le temps perdu dans un tout droit dans cette spéciale. Tänak a perdu 3''3, notamment en ralentissant pour éviter la i20 de son équipier stoppée dans un endroit très étroit. À la reprise de la course, Mikkelsen rentre dans le rang, ce qui permet à Ogier de monter à nouveau sur le podium, à la troisième place, devant Evans.

ES 3 : Scorpion 2 (13,43 km) Les conditions très humides et le tracé atypique de ce rallye débouchent sur une course à rebondissements. Esapekka Lappi fait peut-être parler son expérience d'ancien pilote de karting et profite surtout de sa bonne position de départ pour signer le chrono référence de cette troisième spéciale. Le Finlandais devance Dani Sordo de 7''9 et déloge l'Espagnol de la première place. 3''3 séparent les deux hommes au général. La sensation est venue du Norvégien Andreas Mikkelsen. L'ancien pilote officiel Hyundai, privé de volant en WRC cette année, est engagé au volant d'une « petite » Skoda Fabia de la catégorie R5. Il a profité de son agilité pour signer le quatrième temps et pointe à la troisième place du général, au milieu des WRC d'usine ! lire aussi Résultats de l'ES 3 Sébastien Ogier, gêné pendant plusieurs minutes par la buée qui a envahi le pare-brise de sa Toyota après le passage d'une grosse flaque, limite les dégâts avec un huitième temps. Le Français occupe la quatrième place au général, à plus de vingt secondes de Lappi. « Malgré les ventilateurs et le pare-brise chauffant, la buée a mis vraiment beaucoup de temps à s'enlever, explique Ogier. On commence à être loin de Dani et Lappi, il va falloir réagir cet après-midi. » Pour espérer souffler le titre à Elfyn Evans, actuellement sixième du rallye, le Français doit en effet tout faire pour remonter aux premières places.

ES 2 : Scorpion 1 (13,43 km) Les fortes pluies de la nuit vont compliquer la tâche des équipages, qui évoluent soit sur la piste détrempée du circuit de Monza soit sur des parties en terre transformées en bourbier dans les sous-bois du parc attenant. Des conditions dans lesquelles il sera compliqué de ne pas partir à la faute. Sébastien Ogier, qui aait signé le meilleur temps de la première spéciale disputée jeudi, n'a pas été en mesure de stopper sa Toyota sur un freinage et a heurté un ballot de paille qui délimitait une épingle. Quatrième de cette spéciale, Français y a laissé quelques secondes mais beaucoup moins que Thierry Neuville, piégé au même endroit et qui a eu besoin de près de vingt secondes pour repartir. Auteur du meilleur temps, Dani Sordo prend la tête, 4''6 devant la Ford d'Esapekka Lappi et 7''1 devant Ogier. Leader du Championnat du monde, Elfyn Evans (Toyota) concède cinq dixièmes à son rival français et occupe la cinquième place du général.

lire aussi Résultats de l'ES 2 lire aussi En piste pour le titre