La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 486,52
    -320,62 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Rallye - ERC - Giandomenico Basso remporte le rallye de Rome loin devant Andreas Mikkelsen et Craig Breen

·1 min de lecture

Le Rallye de Rome, troisième épreuve de l'ERC, a été dominé par le local Giandomenico Basso. Andreas Mikkelsen (8e) et Craig Breen (9e) ont souffert, tout comme le Français Yoann Bonato. Le rallye Di Roma, troisième épreuve de la saison d'ERC (le Championnat d'Europe des rallyes), a été remporté dimanche par un spécialiste de l'épreuve : Giandomenico Basso (déjà sacré en 2019 et 2e en 2018 et 2020. Au volant de sa Skoda Fabia, l'Italien de 47 ans a devancé un compatriote, Andrea Crugnola, (Hyundai i20) au terme des treize spéciales de cette première épreuve sur asphalte cette saison en ERC, disputée uniquement avec des voitures de la catégorie R5 (future Rally 2). Les ténors ont été à la peine puisque Alexey Lukyanuk (Citroën C3), leader du Championnat avant cette épreuve, a été contraint à l'abandon après une sortie de route. Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia) va le dépasser au classement mais il n'a pu faire mieux que huitième à l'arrivée juste devant un autre cador, Craig Breen (Hyundai i20). Le tout récent deuxième du rallye d'Estonie en WRC a été en retrait tout au long du week-end, ne faisant pas mieux qu'une sixième place scratch (dans la 9e spéciale). Parmi les autres prétendants au Championnat, le Hongrois Norbert Herczig (Skoda Fabia) prend la troisième place pour trois dixièmes devant l'Espagnol Efren Llarena (Skoda Fabia), après lui avoir repris près de six secondes dans le dernier secteur chrono. Miko Marczyk (Skoda Fabia) termine cinquième. Le Letton Nikolay Gryazin (Volkswagen Polo) termine beaucoup plus loin après avoir connu de nombreux déboires. Côté français, Yoann Bonato (Citroën C3) a été éjecté du top 10 après avoir perdu près de deux minutes dans la toute dernière spéciale.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles