La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1413
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    37 093,44
    -1 246,84 (-3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 016,13
    -9,60 (-0,94 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

“Vous en rajoutez une couche” : Emmanuel Macron recadré par 14 accusatrices de Nicolas Hulot et Patrick Poivre d'Arvor

·1 min de lecture

"Nous ne voulons pas d'une société de l'Inquisition". Ce sont les mots employés par Emmanuel Macron, le 1er décembre dernier, lors d'un conseil des ministres, alors qu'il réagissait aux nouveaux témoignages visant Nicolas Hulot. Si le président a émis comme souhait de "faciliter et d'accompagner la libération de la parole, le recueil des plaintes, et l'efficacité de la justice", son choix d'évoquer une période sombre de l'histoire dans ce contexte n'est pas passé auprès des 14 femmes qui se sont publiquement déclarées victimes de violences sexuelles de la part de Nicolas Hulot et Patrick Poivre d'Arvor. "Quel est le rapport entre nos récits et l'Inquisition? De nos intimités exposées naîtrait le risque de replonger la France dans une des périodes les plus sombres et les plus unanimement détestées de l'histoire occidentale?", ont déclaré les signataires de la tribune avant d'ajouter : "L'Inquisition a emprisonné, torturé, supplicié, brûlé les hérétiques, ceux qui étaient soupçonnés de mettre en cause la toute-puissance divine et l'institution de l'Eglise. Vous nous mettez du côté des inquisiteurs, figures honnies de la mémoire collective, représentants des pires atrocités du passé." Le collectif a également rappelé combien il avait été "difficile" et "coûteux" de livrer ces témoignages, tout en reprochant à Emmanuel Macron d'en rajouter une couche dans l'obstruction de la parole.

Emmanuel Macron, accusé d'alimenter la "machine à

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Anne Hidalgo : sa décision coup de théâtre dans le train qui la conduisait à la Rochelle
Agression d'Eric Zemmour : ces révélations étonnantes sur l'agresseur présumé du candidat
“Vous vivez dans les beaux quartiers…” Agacé, Jean-Jacques Bourdin mouche Eric Zemmour en pleine interview
"C'est un ado pas fini" : Eric Zemmour se paye Emmanuel Macron sur RMC
"Je les protège comme une louve" : Marine Le Pen évoque comme rarement ses trois enfants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles