La bourse ferme dans 7 h 56 min
  • CAC 40

    6 543,29
    -35,31 (-0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 075,92
    -26,67 (-0,65 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1786
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 795,70
    -3,50 (-0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    31 402,73
    -1 583,26 (-4,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    875,67
    -39,82 (-4,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,69
    -0,22 (-0,31 %)
     
  • DAX

    15 501,93
    -117,05 (-0,75 %)
     
  • FTSE 100

    6 954,07
    -71,36 (-1,02 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    24 798,07
    -1 394,25 (-5,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,3790
    -0,0033 (-0,24 %)
     

Railcoop: un petit poucet du rail à l'assaut de la SNCF

·2 min de lecture

PETITS POUCETS DU RAIL (1/3) - Il n’y a pas que l’italien Thello ou l’espagnol Renfe à s’intéresser à la libéralisation du rail en France. Trois projets alternatifs sont sortis des cartons ces derniers jours, portés par un objectif commun: reconquérir les lignes délaissées au fil des années par la SNCF. Focus sur le premier: Railcoop qui veut relancer des lignes transversales classiques entre Bordeaux et Lyon.

"Pionnier du ferroviaire citoyen": ainsi se définit sur son site Internet. Son projet? ressusciter la ligne Bordeaux-Lyon abandonnée par la SNCF en 2014 et plus largement remailler le territoire en réinjectant "de l’humain" dans le transport ferroviaire. Utopiste? Pas complètement, à voir le niveau des études et des experts qui accompagnent cette société à intérêt collectif (SCIC). Mais très ambitieux, vu les contraintes, à la fois financières et techniques, qu’il va falloir surmonter.

Bordeaux-Lyon en 2022

Première à mesurer les difficultés du projet, Alexandra Debaisieux, directrice générale déléguée de Railcoop, n’en reste pas moins très optimiste en visant le lancement de la nouvelle ligne ferroviaire en juin 2022 dans le cadre de "Nous devons confirmer la commande des sillons (créneaux de circulation) en octobre", explique-t-elle. Embarquée dans cette aventure depuis 2019 avec son frère Nicolas, ingénieur des Mines, cette ancienne consultante spécialisée dans l’économie sociale et solidaire peut compter sur le soutien de 8.500 sociétaires ayant souscrit au capital de la coopérative. Un mélange de personnes morales, de citoyens militants, d’institutionnels locaux, d’associations ou d’experts du rail qui a permis de rassembler 2,5 millions d’euros, première étape pour obtenir une licence d’opérateur ferroviaire. Mais il faudra en trouver une dizaine de plus pour financer le matériel et faire rouler les trains.

Maillage du territoire

Entre Bordeaux et Lyon, il y a 512 kilomètres sur voie classique, mais le temps de parcours proposé par la nouvelle compagnie est évalué à 7H55. Beaucoup plus long que de faire une correspondance à Paris! Or il n'est pas question de vitesse pour les promoteurs de ce projet alternatif. Le voyage se fera à bord de TER roulant à 90 km/h. Surtout, il s'agit de desservir des territoires délaissés par le train. Avec des arrêts dans des villes comme Roanne, Montluçon, Guéret, Limoges ou Périgueux. “C’est avant tout un projet humain, just[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles