La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    50 799,07
    -1 370,35 (-2,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Rafale, Samp/T... la promesse de Florence Parly à la Suisse

·1 min de lecture

Florence Parly cherche à rassurer la Suisse, sur le front de la défense. Si Berne devait se décider pour l'avion de combat Rafale de Dassault et le système de missiles sol-air de longue portée Samp/T d'Eurosam, la ministre française des armées lui a promis la pleine souveraineté sur les systèmes d'armes. La visite de Mme Parly à Berne intervient quelques semaines avant que le gouvernement fédéral ne doive annoncer sa décision sur ces deux très gros contrats de respectivement 6 et 2 milliards de francs suisses (environ 7,3 milliards d'euros au total).

"Je sais la Suisse très attachée au principe de souveraineté, en particulier des données", a souligné Mme Parly au cours d'un point de presse avec son homologue Viola Amherd. "La France s'engage donc à respecter la propriété souveraine des données. Pour être claire, il n'y aura pas de boîte noire dans ces systèmes qui seront souverains pour la Suisse", a déclaré la ministre française. "Et lorsque l'on achète un équipement de défense qui, de surcroît, est susceptible de rester dans les forces pendant de nombreuses années, il est très important d'avoir une pleine souveraineté sur son utilisation, autrement dit de ne pas être tributaire de l'autorisation d'un pays tiers pour décider de son utilisation", a-t-elle souligné visant les concurrents Américains, qui sont en lice eux aussi pour ces deux contrats.

>> A lire aussi - Dassault Aviation : la Grèce va acheter des avions de combat Rafale

Et d'insister : "du jour où celui-ci sera la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : un cocktail de traitements Roche - Regeneron suscite l’espoir
Bruno Le Maire suggère de réduire la dette Covid grâce à l'impôt sur les sociétés
Taux d’intérêt : “la Fed dit ne croire que ce qu’elle voit, sur l’emploi !”
Kering (Gucci) lorgnerait Richemont pour contrer LVMH, après le rachat de Tiffany
Le pétrole a puisé son potentiel, gare à la rechute : le conseil Bourse du jour