La bourse ferme dans 4 h 7 min
  • CAC 40

    7 023,73
    +157,95 (+2,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 238,95
    +101,84 (+2,46 %)
     
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1256
    -0,0030 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 784,10
    +4,60 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    45 429,78
    +2 033,28 (+4,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 323,72
    +63,56 (+5,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,69
    +2,20 (+3,17 %)
     
  • DAX

    15 698,45
    +317,66 (+2,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 314,25
    +81,97 (+1,13 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • GBP/USD

    1,3247
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Le Rafale proche du Graal aux Emirats Arabes Unis

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Le chasseur de Dassault est proche d’un contrat avec Abu Dhabi. Une annonce pourrait être faite lors de la visite d’Emmanuel Macron dans le Golfe, programmée du 2 au 4 décembre.

Le Rafale va-t-il enfin atterrir aux Emirats Arabes Unis? Le chasseur de Dassault Aviation n’a jamais été si près du but. Selon plusieurs sources interrogées par Challenges, les négociations avec Abu Dhabi sont très avancées pour la commande de l'avion de combat français, très probablement au standard F4, la version prévue pour l’armée de l’air à l’horizon 2025. Si les négociations continuent d'avancer à ce rythme, une annonce pourrait être faite avant le fin de l'année. Une fenêtre de tir se dégage: la prochaine tournée d’Emmanuel Macron dans le Golfe, la dernière de son quinquennat. Selon nos informations, le chef de l’Etat doit effectuer une visite à Abu Dhabi le 2 décembre, suivie d’un déplacement à Doha (Qatar) puis à Riyad (Arabie saoudite) les 3 et 4 décembre. Son sherpa Emmanuel Bonne et Patrick Durel, conseiller Afrique et Moyen-Orient à l'Élysée, sont actuellement sur place pour caler les détails de cette tournée, également destinée à marquer les 50 ans des Emirats Arabes Unis. Interrogé, le ministère des Armées ne fait aucun commentaire. Dassault, contacté par Challenges, n'a pas répondu.

Quelle serait la taille de la commande? Les sources divergent. D'aucuns évoquent un contrat pour une trentaine d'avions. D'autres assurent que le chiffre pourrait atteindre les 60, soit à peu près le nombre de Mirage 2000-9 dans le flotte de l'armée de l'air émiratie. "Les Egyptiens ont pris 54 avions, les Emirats ne prendront pas moins", estime un spécialiste de la zone. Dans le camp français, on reste en tout cas extrêmement prudent. Les discussions pour une commande de Rafale avaient débuté en 2008. A plusieurs reprises, et notamment, Paris a cru toucher au but, et a trouvé porte close, MBZ pestant même en 2011 contre des prix "pas compétitifs". La concurrence américaine reste également redoutable. En Suisse, la visite de Joe Biden en juin dernier avait , alors que le ministère de la Défense suisse laissait entendre depuis des mois à Paris que le choix du Rafale éta[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles