La bourse ferme dans 7 h 59 min

Rafale, blindés VBCI : le Qatar, nouveau paradis des vendeurs d’armes français

Doha a annoncé lors de la visite d’Emmanuel Macron l’achat de 12 Rafale supplémentaires, en plus des 24 commandés en 2015, et un accord pour 490 blindés VBCI de Nexter. Avec ces méga-contrats, le Qatar devance désormais largement l’Arabie Saoudite en achats d’armement français.

C’est ce qu’on appelle un joli cadeau de bienvenue. En ouverture de la visite d’d’Emmanuel Macron au Qatar, Doha a annoncé jeudi 7 septembre une impressionnante flopée d’accords commerciaux, estimés à 11 milliards d’euros, dont un contrat pour le métro de Ryad, l’achat de 50 A321 à Airbus, mais aussi deux contrats d’armement majeurs. L’émirat a ainsi confirmé l’achat de 12 Rafale supplémentaires, en plus des 24 commandés en mai 2015, ce qui porte la commande ferme totale à 36 appareils. S’y ajoute une option de 36 Rafale supplémentaires, selon l’Elysée. Doha a également signé un engagement d’achat pour 490 blindés de type VBCI, conçus par le français Nexter, un chiffre bien supérieur aux 300 engins attendus. Le contrat est estimé à plus de 2 milliards d’euros.

Quelles leçons tirer de ces méga-contrats ? Côté Dassault Aviation, on peut se réjouir de cette nouvelle marque de confiance qatarie. Les 12 Rafale supplémentaires portent le nombre de commandes export à 96 exemplaires (36 au Qatar, 36 en Inde, 24 en Egypte), soit à peu près la moitié des commandes effectuées par la France (180 avions). Elles permettent aussi d’être en position de force face à l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi