Marchés français ouverture 56 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 449,87
    -697,64 (-2,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2086
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    27 813,13
    -417,91 (-1,48 %)
     
  • BTC-EUR

    42 250,49
    -5 571,79 (-11,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 400,70
    -163,14 (-10,43 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Radioplayer France prend la voie automobile

·2 min de lecture

Radioplayer France, l'application des radios tricolores, se lance à la conquête de l'automobile.

Faire front, ensemble, face aux Gafa.

C'est l'ambition de Radioplayer France, l'application des radios tricolores, publiques et privées, née le 8 avril - 200 antennes (France Inter, RTL, BFM… ) et 600 webradios. Une plate-forme commune pour "mieux sauver le lien entre les antennes et l'auditeur", professe Régis Ravanas, le patron de RTL (Groupe M6).

Comprenez une meilleure maîtrise de la distribution - dont la chasse au piratage - et de la data, menacée par les enceintes connectées et agrégateurs (Tunecore, CD Baby…)."Environ 15 % des 40 millions d'auditeurs quotidiens écoutent en ligne", dit Jean-Eric Valli, le président de l'entité.

Dont les plus jeunes.

A terme, Radioplayer veut surtout être le "bouton unique" de la radio en voiture. Plus besoin de brancher son smartphone. De quoi gagner en qualité d'écoute, trop souvent subordonnée à l'électronique embarquée du véhicule : ici, la réception hertzienne est relayée par la diffusion numérique."Dans cette industrie en pleine mue digitale, le risque pour la radio est de disparaître complètement du tableau de bord, dit Michael Hill, fondateur de UK Radioplayer, l'entité originelle née en 2011 sur une idée de la BBC et présente dans quinze pays. Impensable en France ou aux Etats-Unis, où plus de la moitié de l'écoute se fait sur la route".

Depuis 2017, Radioplayer collabore avec Volkswagen, qui a d'abord fait de cette offre une option premium sur ses Audi. L'alliance vient d'être étendue à toutes ses marques - Skoda incluse. Début mars, l'appli est montée à bord du groupe BMW pour tous ses véhicules. Elle travaille aussi avec Polestar, la gamme électrique du duo sino-suédois Geely-Volvo. "L'occasion d'expérimenter l'interface Google, Android Automotive", glisse Hill. Radioplayer vise tous les constructeurs européens. En France, boostés par la nouvelle plateforme française, les pourparlers s'accélèrent avec Renault et Stellantis. Ce dernier, actionnaire de Chrysler, serait aussi une "belle occasion" pour aborder le march[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi