La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 943,16
    -362,20 (-1,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

La radio TSF Jazz lance son festival hors normes

A Chantilly, les 2 et 3 juillet, la radio TSF Jazz lance son premier festival, avec une approche originale : une sélection d'artistes de jazz qui enchaînent des concerts courts. Afin de faire découvrir au public la grande diversité de cette musique, ouverte à de multiples influences.

Démarrer un festival de jazz dans des écuries, fallait oser. C’est ce qu’a fait la radio TSF Jazz, hier soir, en organisant un concert dans les Ecuries du Château de Chantilly. A l’entrée, les spectateurs croisaient quelques chevaux, dans une forte odeur de crottin, avant d’arriver sous un dôme majestueux, construit en 1710 par Louis Henri de Bourbon. Là, ils ont écouté religieusement le pianiste sud-africain Abdullah Ibrahim, connu aussi sous le pseudo de "Dollar Brand", le plus célèbre des jazzmen du pays, qui a fait une partie de sa carrière aux Etats-Unis, après avoir été repéré par Duke Ellington. Malgré son côté parfois ésotérique, son concert piano solo, totalement acoustique, a conquis le public, ravi d’assister à ce concert hors normes.

Pas moins de 17 groupes vont se succéder

Cassant les codes, la radio TSF Jazz lance son premier festival. 17 groupes vont se succéder sur la scène, plantée dans le jardin anglais du Château de Chantilly, les 3 et 4 juillet. Avec des têtes d’affiche comme Melody Gardot, Michel Portal ou Ibrahim Maalouf et des groupes moins connus de la nouvelle scène jazz. "Depuis des années, on couvre les festivals de jazz. On avait envie de faire celui dont on rêve ", relève Bruno Delport, le directeur général de TSF Jazz. Les dirigeants de la radio se sont inspirés de leur soirée annuelle "You and The Night and The Music ", organisée à la salle Pleyel, à Paris, en décembre, et qui vise à sélectionner le meilleur de l’année jazz. Avec une douzaine de groupes qui enchainent à un rythme effréné.

A Chantilly, en suivant le même principe, huit groupes se succèderont samedi et dimanche, à partir de la mi-journée. Mais au lieu de jouer cinq à six minutes, ils joueront environ une heure. Les organisateurs ont ainsi adopté le système du pass, offrant l’accès à tous les concerts, très fréquent dans les festivals de rock. "Certains pensent, à tort, que le jazz n’est pas diversifié. Nous allons démontrer le contraire, relève Sébastien Vidal, le dire[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles