Publicité
La bourse ferme dans 6 h 1 min
  • CAC 40

    7 515,93
    +12,66 (+0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 858,82
    +19,68 (+0,41 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0714
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 337,30
    -11,80 (-0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 767,53
    -136,42 (-0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,70
    -3,46 (-0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,55
    +0,10 (+0,13 %)
     
  • DAX

    18 029,01
    +26,99 (+0,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 147,73
    +0,87 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2670
    -0,0016 (-0,13 %)
     

Radio France : l'humoriste Guillaume Meurice licencié pour «déloyauté répétée»

Wikimedia commons

La sanction est tombée. L'humoriste de France Inter Guillaume Meurice a été licencié «pour faute grave» par Radio France après avoir réitéré ses propos polémiques sur le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a-t-il annoncé ce mardi 11 juin à l'AFP. La radio publique lui a notifié par courrier la «rupture anticipée de (son) contrat pour faute grave», a-t-il indiqué alors qu'il était suspendu depuis début mai. C'est la «fin d'un faux suspense», a-t-il estimé.

«Cette décision, je l'ai prise pour déloyauté répétée à l'égard de l'entreprise», a justifié la présidente de Radio France, Sibyle Veil, dans un mail envoyé au personnel. «Ni la liberté d'expression, ni l'humour, n'ont jamais été menacés à Radio France», a-t-elle assuré, en reprochant à M. Meurice d'avoir «envenimé la polémique des mois durant». Guillaume Meurice avait eu le 16 mai un entretien préalable à un possible licenciement avec les ressources humaines de Radio France, puis était passé en commission de discipline le 30 mai, avant la décision annoncée mardi.

Figure de l'émission Le grand dimanche soir, présentée par Charline Vanhoenacker, M. Meurice avait été écarté de l'antenne le 2 mai, quatre jours après avoir réitéré ses propos polémiques sur M. Netanyahu tenus une première fois fin octobre. Il l'avait comparé à une «sorte de nazi mais sans prépuce», ce qui lui avait valu des accusations d'antisémitisme et une plainte, finalement classée sans suite. Ces propos avaient également valu à Radio France une mise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quand l'Assemblée nationale a-t-elle été dissoute pour la dernière fois ?
Dissolution de l'Assemblée nationale : quand allons-nous voter pour les législatives ?
Omar Sy : l'acteur condamné par les tribunaux suisses à une lourde amende pour excès de vitesse
Bonne nouvelle pour les salariés démissionnaires, une prise de galon chez LVMH… L'actu éco en 120 secondes
Droits TV : la LFP envisage de créer une chaîne pour diffuser la Ligue 1