La bourse ferme dans 3 h 50 min

Les radiations à Pole Emploi expliquent-elles la baisse du chômage?

Alors que Pôle Emploi a annoncé une baisse du nombre de chômeurs pour 2019, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer des radiations en masse. Qu'en est-il vraiment?

Le chômage baisse-t-il vraiment en France? Oui selon Pôle Emploi qui a annoncé ce lundi une diminution de 3% du nombre de demandeurs d'emplois (catégories A, B et C) pour l'année 2019. Mais cette annonce a suscité de nombreuses réactions dénonçant des chiffres truqués et une propagande du gouvernement. En cause: les radiations de Pôle Emploi qui expliqueraient principalement la baisse du nombre de demandeurs d'emplois. 

Et il est vrai qu'à regarder les chiffres, une coïncidence peut jeter le trouble. En 2019, le nombre de demandeurs d'emplois a chuté de 176.000. Or cette même année, le nombre de radiations administratives s'est établi à... 176.600 selon les données de la Dares. 

450.000 ont retrouvé un travail

Sauf que le raisonnement ne se tient pas. Le nombre de chômeurs est un flux de personnes qui y entrent et qui en sortent. Ainsi, si le nombre de demandeurs d'emplois s'établit à 5,740 millions de personnes au quatrième trimestre, ce sont en réalité 2,139 millions de personnes qui sont sorties de Pôle Emploi dans l'année et un peu moins de 2 millions qui sont devenues sans emploi.

Dans les 2,139 millions, ce sont 450.000 qui ont bel et bien retrouvé un emploi. Et ce nombre est en croissance: il était de 426.000 en 2018 et de 427.000 en 2017.

Un taux de radiations en baisse 

Mais si le nombre de personnes qui ont retrouvé un emploi progresse, il représente effectivement que 20% des 2,139 millions de sorties de Pôle Emploi...

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :