Marchés français ouverture 1 h 13 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 923,02
    -19,12 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0082
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    19 810,98
    +47,07 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    22 635,26
    -808,54 (-3,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    542,32
    -15,41 (-2,76 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Radars : trop de PV, les délais de traitement rallongés

Au volant de votre véhicule, vous avez récemment un peu trop appuyé sur la pédale d'accélérateur et vous attendez fébrilement de recevoir une contravention ? Cette attente risque d'être longue. Si en 2019, l'Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai) annonçait que le délai moyen de traitement entre la réception du cliché de l'infraction au centre de Rennes et l'envoi d'un avis de contravention était de six jours – soit entre huit et dix jours avec les délais postaux après l'infraction –, aujourd'hui les délais explosent.

Selon Radars Auto, le centre de Rennes serait en effet débordé. Explications : en 2019, le parc de radars sortait d'une vague de dégradations massive. Le volume d'infractions à traiter était alors bien plus faible qu'en 2018. Puis, en 2020 avec la crise sanitaire, le nombre d'infractions a continué à baisser.

Le CNT (Centre national de traitement des infractions routières) de Rennes a ainsi commencé "à tourner un peu moins vite, certainement en réduisant le personnel chargé de l'analyse des clichés radars". Les effectifs de policiers et de gendarmes chargés de la validation des infractions au Centre automatisé de constatation des infractions routières (Cacir) ont probablement suivi la même trajectoire, explique le site.

Or, en 2021, le nombre de flashs est reparti en forte hausse (+18,7 %) et le centre de Rennes n'est parfois plus en capacité de traiter toutes les infractions qu'il reçoit. Radars Auto rappelle également que les services de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Renault affiche un net recul de ses ventes au premier semestre
Voiture électrique : la formation des employés risque de coûter très cher aux constructeurs
Les prix de l'essence et du gazole de nouveau en baisse
Prix des péages : le ministre des Transports appelle les sociétés d'autoroutes à "faire un geste"
Ralentisseurs illégaux : le gouvernement attaqué par trois associations de conducteurs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles