La bourse ferme dans 7 h 3 min
  • CAC 40

    4 912,72
    +61,34 (+1,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 204,42
    +33,01 (+1,04 %)
     
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,1844
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 912,50
    +7,90 (+0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    10 937,95
    -35,93 (-0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    261,38
    +5,28 (+2,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    40,69
    +0,05 (+0,12 %)
     
  • DAX

    12 661,18
    +118,12 (+0,94 %)
     
  • FTSE 100

    5 849,50
    +63,85 (+1,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,32 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,65 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3104
    +0,0024 (+0,18 %)
     

Rachid Ndiaye : « Alpha Condé ne prétend pas avoir résolu tous les problèmes en dix ans »

Ristel Tchounand
·1 min de lecture

La Tribune Afrique - A la veille du premier tour de la présidentielle, l'opposition dénonce toujours un fichier électoral « biaisé » bien que validé par la mission conjointe CEDEAO-Union Africaine- ONU. Cellou Dalein Diallo redoute même des fraudes électorales. A quoi faudrait-il s'attendre selon vous ?

Rachid Ndiaye - Je crois qu'il y a une surenchère de la part de l'opposition autour de la question du fichier électorale. A ce propos, le débat est clos. Lors de sa visite à Conakry, comme vous le soulignez, la CEDEAO qui a rencontré la CENI [Commission électorale nationale indépendante, ndlr] a clairement assuré de la fiabilité du fichier électoral. Je crois que cette partie du dossier ne fait plus l'objet de controverse aujourd'hui.

Rachid Ndiaye
Rachid Ndiaye

En ce qui concerne la question liée à de potentielles fraudes électorales, j'aimerais rappeler qu'il s'agit d'une élection organisée et supervisée par une commission nationale indépendante, composée sur une base paritaire de représentants de la majorité et de l'opposition. L'Etat veille à ce que toutes les conditions de sécurité soient établies sur l'ensemble du territoire national, afin que tout puisse se passer dans la paix, le calme et la sérénité.

Les difficultés d'accès à internet observées cette semaine suscitent des interrogations quant à l'accès à internet durant le (...) Lire la suite sur La Tribune.fr