Marchés français ouverture 1 h 38 min
  • Dow Jones

    34 869,37
    +71,37 (+0,21 %)
     
  • Nasdaq

    14 969,97
    -77,73 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    30 127,67
    -112,39 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,1704
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    24 546,54
    +337,76 (+1,40 %)
     
  • BTC-EUR

    36 409,61
    -1 627,36 (-4,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 054,79
    -46,73 (-4,24 %)
     
  • S&P 500

    4 443,11
    -12,37 (-0,28 %)
     

Les rachats de fonds de commerce ont chuté en 2015

Restauration : des smileys pour évaluer la qualité sanitaire des établissements

Le (Taiwan OTC: 8490.TWO - actualité) nombre de rachats de fonds de commerce est tombé sous les 40.000 l'an passé en France, à 39.835, soit 9,1% de moins qu'en 2014 et 10% en deçà de la moyenne des cinq dernières années, selon le baromètre Bodacc-Altares publié jeudi. Ce dernier analyse le marché de la vente et de la cession de fonds de commerce et d'industries en France, qu'il s'agisse du bâtiment, du commerce, de l'industrie ou des services.

Baisse de la valeur

La valeur moyenne des transactions a accusé une baisse de 5,1% sur un an, pour s'inscrire juste sous la barre des 180.000 euros. Cela matérialise une baisse de 10.000 par rapport à la moyenne des cinq dernières années mais ce chiffre est plus élevé que celle des années 2008 à 2010 (176.000 euros en moyenne). Sur l'ensemble des valorisations et rapportés au chiffre d'affaires du vendeur, ces prix représentent en moyenne de quatre mois (alimentation générale) à un an d'activité (débits de boisson).

80.000 euros en moyenne dans la restauration rapide

Une transaction sur trois se réalise en coiffure, boulangerie, débits de boisson et restauration, mais cette dernière activité a connu un net repli (-11% en restauration traditionnelle). Le prix moyen en 2015 s'est établi à moins de 80.000 euros en restauration rapide, aux environs de 160.000 euros en restauration traditionnelle comme en débit de boissons et au-delà de 370.000 euros en hôtel et hébergement similaire....


Retrouvez cet article sur Boursier.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles