La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0562
    -0,0026 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 845,10
    +3,90 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    28 246,81
    +83,28 (+0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,34
    -23,03 (-3,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,35
    +0,46 (+0,42 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2495
    +0,0020 (+0,16 %)
     

Rachat de Twitter : Elon Musk déjà dans le viseur de Bruxelles

© Reuters

Le bras de fer entre Elon Musk et Thierry Breton a commencé. À peine avait-il bouclé le rachat pour 44 milliards de dollars de Twitter, le réseau social le plus turbulent de la planète numérique, le milliardaire, autoproclamé « absolutiste de la liberté d’expression », s’est fendu d’un tweet le 26 avril à 20h26. « La réaction extrême des anticorps de ceux qui craignent la liberté d’expression en dit long » ? Le commissaire européen Thierry Breton , principal artisan du règlement DSA (Digital Services Act), est prévenu.

Lire aussi - À quoi joue Elon Musk ?

Le texte qui doit encore être revu à la marge par les eurodéputés et le Conseil entrera en vigueur dans tous les pays de l’Union européenne courant 2023. Sera-t-il de taille à brider le réseau du magnat sud-africain, canadien et américain ? « Nous avons déjà montré la voie vers un standard européen avec le RGPD (règlement général sur la protection des données) et désormais le DSA, l’UE s’est réarmée pour lutter contre les innombrables désinformations et les fraudes véhiculées par les grandes plateformes », estime Stéphanie Yon-Courtin, vice-présidente de la commission des affaires économiques et monétaires au Parlement européen et membre du groupe Renaissance.

Des « espaces de diffamation »

Si elle dit chérir la liberté d’expression, l’eurodéputée s’insurge contre « les espaces de diffamation et déversoirs de haine » entretenus par certains grands réseaux sociaux. « De toutes les plateformes, Twitter est celle qui véhicule ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles