Marchés français ouverture 47 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0530
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 672,95
    -63,49 (-0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    16 075,39
    -282,24 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,15
    -5,00 (-1,23 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Le rachat du groupe La Provence par CMA CGM autorisé

L'appétit du géant du transport maritime ne s'arrête pas là puisque Rodolphe Saadé est également en lice pour la reprise de M6.  - Credit:LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
L'appétit du géant du transport maritime ne s'arrête pas là puisque Rodolphe Saadé est également en lice pour la reprise de M6. - Credit:LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

C'est la fin d'un feuilleton qui aura duré près d'un an. Après le décès de Bernard Tapie en octobre 2021, le groupe La Provence cherchait un repreneur, mais les tractations ont été houleuses, marquées notamment par le retrait de son concurrent Xavier Niel. Et c'est finalement l'armateur marseillais CMA CGM qui a été autorisé par le tribunal de commerce de Bobigny à racheter le groupe de presse.

La décision du tribunal donne le feu vert à la reprise des 89 % de La Provence détenus par Groupe Bernard Tapie (GBT), sur laquelle ne planait guère plus de suspense après l'accord annoncé fin août de rachat par l'armateur CMA CGM, piloté par Rodolphe Saadé, des 11 % détenus par sa concurrente NJJ, la holding du magnat des télécoms Xavier Niel.

À LIRE AUSSIXavier Niel laisse Rodolphe Saadé s'emparer du groupe La Provence

Près d'un an après le décès de l'emblématique homme d'affaires marseillais puis une bataille devant les tribunaux, CMA CGM prend les commandes du navire amiral de la presse du sud de la France, qui compte 850 salariés et publie les quotidiens La Provence et Corse-Matin. Cet épilogue s'entrevoyait déjà au terme du second appel d'offres lancé en février, quand les co-liquidateurs de GBT n'avaient retenu que l'offre de CMA CGM qui, avec une proposition à 81 millions d'euros, écrasait celle à 20 millions d'euros de Xavier Niel, le fondateur de Free. Mais ce dernier avait ensuite tenté de faire valoir son droit de veto en tant qu'actionnaire majoritaire, u [...] Lire la suite