La bourse est fermée

Raboter le bonus pour l'achat d'un véhicule électrique est "dangereux", tonnent les constructeurs automobiles

1 / 2

Raboter le bonus pour l'achat d'un véhicule électrique est "dangereux", tonnent les constructeurs automobiles

Alors que le marché automobile français devrait connaître en 2020 sa première baisse en volume en 7 ans, les constructeurs s'inquiètent du coup de rabot sur le bonus écologique pour l'achat d'un véhicule électrique qui entre en vigueur en ce début d'année (un coup de rabot que l'on observe d'ailleurs dans d'autres pays et qui provoque déjà des baisse de ventes). 

Concrètement, ce bonus passe de 6000 euros à 3000 euros pour les véhicules de plus de 45.000 euros et à zéro pour les voitures coûtant plus de 60.000 euros. L'aide pour les flottes d'entreprises est désormais de 3000 euros contre 6000 euros auparavant. 

Chez les constructeurs, c'est un peu la soupe à la grimace. "C'était pas prévu", assène sur le plateau de "12h, l'Heure H" François Roudier, président du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). "Il y a un coup d'arrêt [des subventions, NDLR] sur les entreprises, sur le haut de gamme ça pouvait se comprendre parce que certains disaient: 'ça permet de vendre des voitures haut de gamme à des gens riches qui n'ont pas besoin de ces subventions'. Réduction pour les flottes [50% du marché de l'électrique, NDLR]: ça s'est très dommageable (car) on a besoin d'un fort marché Entreprises pour avoir après ces voitures qui arrivent en occasions" pour le grand public.

Le responsable dénonce donc "un problème de diminution des incitations financières sur l'électrique" mais pas seulement. Il y a aussi "l'inexistence...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi