Marchés français ouverture 19 min
  • Dow Jones

    31 402,01
    -559,85 (-1,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 119,43
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2137
    -0,0049 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    29 067,55
    -1 006,62 (-3,35 %)
     
  • BTC-EUR

    36 976,96
    -4 883,37 (-11,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    892,34
    -40,79 (-4,37 %)
     
  • S&P 500

    3 829,34
    -96,09 (-2,45 %)
     

R&D, campus cyber... Comment la France veut doper ses capacités en cybersécurité

·2 min de lecture

Emmanuel Macron va dévoiler ce jeudi un "plan d'accélération cyber" de un milliard d'euros, dont la moitié pour booster la R&D tricolore. Le grand projet de campus dédié à la cybersécurité, basé à La Défense, bénéficie aussi de ce plan qui mêle financements publics et privés.

C'est ce que l'on appelle un plan com' pour le moins précipité. Alors qu'entre cinq et sept ministres (dont Bruno Le Maire, Florence Parly et Gérald Darmanin) étaient attendus ce jeudi 18 février à Bercy pour promouvoir le "plan d'accélération cyber" du gouvernement, c'est finalement Emmanuel Macron qui assumera le rôle de VRP. Le chef de l'État, profitera d'une visioconférence avec et , victimes de cyberattaques ces derniers jours, pour décliner la stratégie française en matière de cybersécurité. Et annoncer le financement de un milliard d'euros, dont 720 millions de fonds publics. Il faut dire que l'heure est grave : le nombre d’attaques par ransomwares, ces logiciels malveillants qui chiffrent les données personnelles à des fins d’extorsion d’argent, a bondi dans l’Hexagone de 54 à 192 entre 2019 et 2020, selon le gendarme de la cybersécurité française (ANSSI). Parmi les victimes récentes, outre les deux hôpitaux qui ont essuyé un raid via Ryuk, le ransomware le plus rentable au monde d'après le FBI, plusieurs établissements de santé, , ont également dû faire faire face à l'activisme tous azimuts des pirates.

Un danger constant, qui peut aussi prendre la forme , comme vient de le rappeler . Ce piratage XXL qui a atteint plusieurs administrations américaines aurait été orchestré par la Russie selon Washington. "Il s'agit probablement de la plus grosse attaque de tous les temps", ont d'ailleurs commenté Cédric O, secrétaire d'État en charge du numérique et Guillaume Poupard, patron de l'ANSSI, lors d'un briefing avec la presse le 9 février. Selon eux, la France où une cinquantaine d'entreprises utilisent l'outil informatique SolarWinds, n'a pas subi de dommages. A côté du cyberespionnage, avec le déploiement de codes malveillants à des fins de sabotage dans des systèmes stratégiques, fait également planer une ombre menaçante sur la France. Ces périls ont d'ailleurs été mis en lumière par l'ANSSI, qu'entre fin 2017 et 2020, un raid informatique via le logiciel f[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi