La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 873,28
    +156,19 (+0,46 %)
     
  • Nasdaq

    11 517,06
    +123,24 (+1,08 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    +0,0014 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 306,24
    -120,27 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,77
    +6,97 (+1,34 %)
     
  • S&P 500

    4 049,91
    +32,14 (+0,80 %)
     

Vous rêvez de vivre en France ? Si vous êtes un PGM en jeu vidéo, c’est à votre portée

La France tente d’attirer les meilleurs champions de l’esport. Son astuce ? Proposer un passeport talent aux as de la manette ou du clavier. Une annonce qui survient alors que l’Hexagone accueillera de grands rendez-vous dans le jeu vidéo compétitif.

Vous enchaînez les 360° no scope sur n’importe quel FPS ? Vous êtes capable de clutch au bon moment ? Vous ne tiltez pas en cas de choke ? Vous avez compris chacun des termes précédents ? Si c’est le cas, vous connaissez le monde du jeu vidéo. Et si vous vous retrouvez dans cette description, vous êtes plutôt bon. Sacrément bon, même.

Si vous vivez à l’étranger et que vous désirez résider en France, votre talent dans les jeux vidéo va désormais vous faciliter l’obtention d’une carte de séjour dans l’Hexagone. C’est ce qu’a annoncé le 16 janvier Jean-Noël Barrot, le ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, dans un message sur Twitter.

« La France dispose de tous les atouts pour être un grand pays de l’esport. Pour aller plus loin, nous ouvrons le recours au passeport talent pour les esportifs de haut niveau », a-t-il écrit. Ce dispositif administratif s’inscrit dans un plan plus vaste voulu par le gouvernement pour lever « les freins au développement économique du secteur [de l’esport] » et accroître l’attractivité française.

Les pros de l’esport seront éligibles au « passeport talent »

Le passeport est un mécanisme déjà existant qui sert à « simplifier l’installation des étrangers salariés ou non-salariés qui veulent contribuer à l’attractivité économique de la France »,

[Lire la suite]