La bourse ferme dans 19 min
  • CAC 40

    5 812,54
    +2,81 (+0,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 700,66
    -7,06 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 473,66
    +82,14 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 715,40
    -18,20 (-1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    42 262,86
    +1 384,65 (+3,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 022,60
    +34,51 (+3,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,54
    +1,79 (+3,00 %)
     
  • DAX

    14 028,14
    -11,66 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    6 650,99
    +37,24 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    13 248,60
    -110,19 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    3 858,98
    -11,31 (-0,29 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3979
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Révolution à la FFF : Noël Le Graët candidat à sa propre succession !

SO FOOT
·1 min de lecture

Tout d'abord une évidence : le fonctionnement démocratique n'est pas franchement ce qui caractérise la FFF, quand bien même sa direction prétend être la pointe de la pyramide représentative du football, y compris associatif. Dans le projet de loi "sport et société", porté par la ministre des Sports Roxana Maracineanu, qui doit débarouler à la fin du mois, la question du vote direct des clubs pour désigner les présidents - plus rarement présidentes - des fédés et la limite du nombre des mandats, aussi bien que la parité dans les organes de direction, occupe une place centrale, voire exclusive. La décision de Noël Le Graêt de ce point de vue s'apparente à l'un des derniers barouds (ou barouf) d'honneur de l'ancienne génération, de la vieille école, des dirigeants du sport tricolore. Ceux, et très rarement celles, qui occupaient le siège tant convoité, avaient bien du mal, sauf putsch ou crise aiguë, à le quitter.

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com