La bourse est fermée

Révélations sur les ennuis fiscaux de Carmignac, le pape français de la finance

Après les Rolling Stones, Lou Reed ou encore Eric Clapton, Edouard Carmignac a opté pour la sobriété lors de son traditionnel concert privé parisien de début d’année. La chanteuse Anna Kova se produira, le 23 janvier, au théâtre Mogador devant les salariés et partenaires de la société de gestion de la place Vendôme. Il faut dire que le milliardaire a connu quelques soucis. L’été dernier, il a été contraint de signer un accord avec le parquet national financier (PNF), qui poursuivait son groupe pour fraude fiscale. L’entreprise a payé une amende de 30 millions d’euros pour éviter les affres d’un procès. Mais cette "transaction" pénale ne constitue, en fait, que l’un des nombreux épisodes de la bataille homérique entre le financier et le fisc, qui est restée jusqu’ici secrète. Selon nos informations, c’est toute l’organisation du groupe, passant par le Luxembourg, qui fait l’objet de copieux redressements depuis plusieurs années, et ce pour des montants dix fois plus importants.

Le Warren Buffett français

La saga Carmignac n’avait pourtant connu que peu d’accrocs. La société indépendante, créée en 1989 et détenue à 75% par son fondateur, a pris son envol en 2008. Alors que les marchés s’effondrent, il se distingue par sa gestion habile des risques. Carmignac Patrimoine est l’un des rares fonds à rester dans le vert. Il devient la coqueluche des institutionnels et des épargnants. En trois ans, les encours sous gestion passent de 12 à 55 milliards d’euros. Edouard Carmignac est le nouveau pape de la finance parisienne, un Warren Buffett français dont on guette les oracles. Il s’offre même des pages de publicité dans la presse pour dézinguer la Banque centrale européenne ou François Hollande. .

Mais, à partir de 2012, les limiers du fisc, intrigués par cette réussite insolente, se penchent sur les comptes de la prestigieuse maison. Dans leur viseur, la filiale luxembourgeoise, chargée de promouvoir les fonds auprès de la clientèle étrangère. Le grand-duché fait alors fi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi