La bourse est fermée

Rétrofit : les précommandes sont déjà ouvertes… même si ce n’est pas encore légal !

Le rétrofit n’a jamais été aussi proche de la légalisation en France. Cette pratique, qui consiste à transformer une vieille voiture thermique (essence ou diesel) en véhicule 100% électrique, rencontre un franc succès aux Etats-Unis et dans certains pays européens depuis quelques années. En France, la pratique est très contraignante car la transformation d’un véhicule nécessite une nouvelle homologation avec approbation écrite du constructeur. Un document impossible à obtenir…

Pour faire changer les choses, plusieurs acteurs de la filière ont créé l’association AIRe (Acteurs de l'Industrie du Rétrofit électrique) en fin d’année 2018. Après près d’un an d’efforts, ils sont tout proches de toucher au but. “L’arrêté a été transmis à la Commission européenne par le gouvernement”, affirme Arnaud Pigounides, gérant de la société Retrofuture et responsable de l’association AIRe. Il y aurait tout de même quelques conditions : le véhicule doit être âgé de 5 ans minimum (3 ans pour les deux-roues) et sont exclues les voitures disposant d’une carte grise de collection, ainsi que les engins agricoles.

Si l’arrêté est validé par Bruxelles, “ce qui devrait être le cas”, alors la pratique du rétrofit sera grandement simplifiée en France. En effet, l’accord du constructeur ne serait plus nécessaire. La réponse de la Commission européenne est attendue le 13 février 2020, au plus tard.

>> A lire aussi - Le rétrofit ou comment transformer sa vieille voiture en électrique

Les précommandes sont déjà ouvertes

Certains n’ont pas attendu l’homologation pour se lancer. Ainsi, plusieurs sociétés ont déjà ouvert les précommandes en France pour connaître la demande. C’est le cas notamment de Transition-One, qui propose la transformation de petites citadines (Renault Twingo, Citroën C1, Volkswagen Polo) avec une autonomie électrique de 100 km. Coût de l’opération : 10.000 euros, que la société facture au client 5.000 euros en déduisant par anticipation les aides qui pourraient être accordées par le

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bug à la CPAM : des dizaines de médecins ont été envoyés à la retraite par erreur
Service de la publicité foncière : définition et missions
Eramet, potentiel explosif sur notre fleuron minier : le conseil Bourse du jour
Grève contre la réforme des retraites : il n'y aura pas de trêve de Noël
Bourse : faut-il croire au "rally du père Noël" sur les actions ?