La bourse ferme dans 32 min
  • CAC 40

    6 707,57
    +70,57 (+1,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 196,69
    +46,50 (+1,12 %)
     
  • Dow Jones

    34 770,28
    +511,96 (+1,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,1754
    +0,0058 (+0,49 %)
     
  • Gold future

    1 752,10
    -26,70 (-1,50 %)
     
  • BTC-EUR

    37 542,89
    +1 221,65 (+3,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 109,35
    +0,43 (+0,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,11
    +0,88 (+1,22 %)
     
  • DAX

    15 651,64
    +144,90 (+0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 085,69
    +2,32 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    15 056,70
    +159,85 (+1,07 %)
     
  • S&P 500

    4 454,33
    +58,69 (+1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3747
    +0,0128 (+0,94 %)
     

Rétif à la boîte automatique ? Vous allez devoir vous y mettre !

·2 min de lecture

Pour la première fois cette année en France, il s’est vendu davantage de voitures automatiques qu’à boîte de vitesses manuelle. Une mutation qui s’accélère, à mesure que s’imposent l’électrique et l’hydride.

A en croire certains obsédés de la pédale de gauche, l’essentiel du plaisir de conduire tiendrait en le maniement frénétique du levier de vitesse, une forme de gymnastique coordonnée qu’ils ont érigée en art de vivre. Dommage pour eux, mais le paquet d’engrenages qu’est cette fameuse boîte de vitesses n’a carrément plus de raison d’être dans une automobile qui se convertit à la traction électrique. Il y a bien quelques exceptions, à l’image de la Porsche Taycan qui embarque deux rapports de démultiplication, mais elle se charge de passer de l’un à l’autre sans aucune intervention de la part du conducteur. Même chose à bord des voitures hybrides et hybrides rechargeables, dont la quasi-totalité automatise le changement de vitesse, qu’il soit à rapports fixes ou bien à variation infinie.

Sept fois plus de boîtes automatiques en France qu’il y a dix ans

La pédale d’embrayage semble donc en voie d’extinction. Selon les statistiques de AAA Data, citées par l’hebdomadaire Auto Plus dans son édition du 27 août, la part des automatiques dans les ventes de voitures neuves a dépassé la moitié pour la première fois cette année. Et pas qu’un peu, puisque 54 % des voitures commandées depuis le 1er janvier 2021 se contentent de deux pédales. Songez que cette proportion n’était que de 35 % environ en 2019, et de 9 % neuf ans plus tôt.

On l’aura compris, la fulgurante ascension des voitures hybrides, des hybrides rechargeables et des électriques depuis 2020 (7,7 % des ventes cette année, selon AAA Data) précipite le rythme d’une conversion entamée à rythme lent, il y a de cela une vingtaine d’années. Le point de départ peut être arrêté au moment de l’arrivée chez nos constructeurs nationaux de boîtes automatiques d’un genre nouveau, plus simples et donc moins onéreuses.

A l’orée des années 2000, l’électronique permet de casser les prix de l’automatisme

C’est ainsi qu’au début des années 2000, une humble Citroën C3 de première génération pouvait proposer l’automatisme pour un sur[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Pourquoi la conduite autonome pourrait être facturée à l’heureLa Renault 16 fête ses 50 ansLa clé de votre Citroën restituée à toute heure par un automateDétection piéton et freinage automatique : une sécurité trompeuseVolkswagen promet une navette autonome et partagée dès 2025

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles